WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'écomobilité, vers un développement durable de l'activité touristique

( Télécharger le fichier original )
par Mari Jaouen
Ecole Supérieure Européenne de Poisy - Diplôme Universitaire en Ingénierie de l'Espace Rural 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2 Des projets innovants et expérimentaux

2.2.1 Des projets qui marchent, roulent, glissent...

Les projets touristiques écomobiles sont très diversifiés, autant par les produits proposés que par les porteurs de projets.

Comme nous l'avons vu précédemment, avions et voitures donnent à nos vacances un bilan écologique catastrophique. Différents acteurs du tourisme durable et de l'écomobilité proposent donc des alternatives à ces 2 modes de transports sans faire un retour au moyen âge. Les voyagistes offrent des solutions concrètes et complètes pour laisser la voiture au garage et l'avion à l'aéroport. Nous tacherons à travers les exemples, non exhaustifs, des produits les mieux organisés, de nous faire une idée de l'offre existante.

Vacances en train, cars, bus

L'ÖBB (chemins de fers autrichiens) soutient le réseau NETS depuis 6 ans et a créé quelques années auparavant le produit Wedelweiss, qui permet à chaque touriste d'acheter avec son billet de train, un service de bagage. Deux destinations NETS constituent la base du projet autrichien « Ecomobilité, tourisme sans voiture » (Bad Hofgastein et Werfenberg). Il s'agit d'un projet quinquennal mené sous l'autorité des ministères de l'Environnement, des Transports et de l'Economie, du gouvernement de Salzbourg et de l'union européenne. Les objectifs sont d'améliorer la qualité de l'environnement, de la vie des habitants et des touristes, leur comportement, d'encourager la mobilité et de favoriser le tourisme de qualité. Ce programme sert de modèle à des destinations touristiques en Autriche et à l'étranger.

Le village de Bad Hofgastein : C'est naturellement ou logiquement que cette station dont l'activité principale est le tourisme de santé, a fait le choix de l'écotourisme. En effet, une activité principale basée sur la santé implique un environnement de qualité. Ainsi le village de Bad Hofgastein fut le premier à créer une zone piétonne en Autriche en 1972 alors que partout ailleurs, on ne parlait encore pas ou peu des impacts négatifs du tourisme et on ne mentionnait pas les impacts néfastes de la circulation. Ensuite sont venues les limitations de vitesse à 30 km/h pour la plus grande partie du village puis la limitation des livraisons à certains jours de la semaine et l'interdiction de circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes et enfin, la mise en place de bus de ville et de bus pour la saison estivale et hivernale. De véritables produits touristiques écomobiles ont vu le jour avec le forfait Gastein-Superski qui combine l'accès à toutes les remontées mécaniques et tous les transports publics sur la station. Depuis 1992-1993 le forfait Wedelweiss inclue un billet aller-retour sur les lignes ferroviaires autrichiennes, un forfait ski pour 6 jours, les transferts de la gare à l'hôtel et 15% de réduction sur les écoles et les locations de skis. Il existe également un forfait train-ski de Salzbourg pour le week-end et un billet de train combiné avec le transport des bagages gratuit.

A Werfenberg, la première initiative a été de réduire le nombre de rues et de réaménager le centre ville. La municipalité a également fait le choix original de l'utilisation de voitures électriques. Cette initiative a été soutenue par Renault avec la mise à disposition de 2 Clio électriques. Différentes organisations de Werfenberg ont été honorées durant l'été 1997 car elles garantissent un service spécial pour les personnes qui voyagent en train (transfert, information sur la mobilité dans les hôtels, réduction sur les billets de train, etc...). Les différents services offerts à la population et aux visiteurs représentent une véritable alternative au transport individuel en milieu rural. En février 2000, tous les viennois ont bénéficié d'une offre spéciale. Leurs bagages étaient acheminés de leur domicile à leur chambre d'hôtel et en sens inverse à la fin de leur séjour. Cette offre spéciale gratuite était en quelque sorte une manière de leur prouver l'interet de ce service et de les inciter à le réutiliser l'année suivante, ce qui fut le cas. Enfin, les touristes qui arrivent en train ou qui remettent leurs clés de leur véhicule à leur arrivée bénéficient de la possibilité d'utiliser des voitures, scooters et vélos électriques sans payer de supplément. S'ils ne souhaitent pas conduire eux même, ils peuvent bénéficier d'un chauffeur (de voiture électrique) de 10h du matin à 10h du soir, ou d'un service de bus de nuit.

Pour Werfenberg et Bad Hofstein, l'écomobilité est une offre unique d'éco-vente. Ces deux stations-villages représentent une référence pour le programme national de « Tourisme sans voiture », mais aussi pour leurs homologues européens.

Pour permettre aux pratiquants des sports d'hiver d'accéder aux stations sans voiture, l'autocariste VFD leur propose un pack transport-forfait. 13 stations iséroises sont accessibles par Skiline (Stations des massifs de Belledonne, Chartreuse, Oisans, Vercors, Sud-Isère et Matheysine). Les clients intéressés peuvent se procurer les billets à l'avance à l'agence VFD ou le matin même au départ à la gare routière. Un aller retour Grenobles-Les 2 alpes avec forfait journée coutait 34€ au départ de Grenoble à 8h05 le matin pour un retour des 2 alpes à 17h en soirée pour la saison 2005 alors que le forfait journée aux 2 alpes coûtait 33, 90€. L'aller-retour Grenoble-Les 2 alpes coûtaient donc 10 cents supplémentaires, un prix donnant envie aux skieurs et surfeurs de laisser la voiture au garage. Ce service existe au départ et à destinations d'autres villes et stations, c'est le cas du forfait skibus proposé par l'entreprise Santa Azur qui propose ces forfaits au départ de Nices, Cannes ou Antibes vers les stations d'Auron, Isola 2000, Praz sur Arly, Autrans, Serre Chevalier, et les stations des 3 vallées.

Les élus de la communauté de communes du Pays de Corps ont souhaité développer l'offre touristique sur leur territoire. Ce territoire déjà riche de nombreux sentiers de randonnées a donc vu sa base nautique du Lac du Sautet aménagée pour accueillir un bateau passager permettant de faire visiter aux touristes les gorges de la Souloise. L'image tranquille et naturelle du territoire a amené les élus à faire le choix d'un bateau électro-solaire pouvant accueillir une vingtaine de passagers. Cette année, le côté pédagogique va être développé avec la mise à disposition de plaquettes de l'ADEME et la création d'un poster explicatif. La promotion se tourne vers un public plus sensibilisé à l'environnement et des partenariats sont envisagés avec le Centre Terre Vivante.

Le bateau effectue 4 rotations par jour, uniquement en juillet et août. La balade en bateau dure une heure et permet d'admirer différents sites et curiosités. A bord, le capitaine donne des explications et apporte des commentaires sur les aspects géologiques, patrimoniaux et sur le fonctionnement du bateau.

La communauté de communes du pays des écrins met en place des navettes sur son territoire depuis 2001. Les navettes sont accompagnées d'un guide et sont payantes, il s'agit de parcours thématiques : le patrimoine viticole, le vallon du Fournel, les cadrans solaires, le patrimoine religieux, la vie d'autrefois, les vaudois et la force de l'eau. Les navettes à destination des lieux touristiques sont, elles, gratuites. En hiver, dans le but de désengorger les routes menant aux stations qui sont souvent étroites et dangereuses, un service de navettes gratuites a été mis en place entre la vallée et les stations. La mise en place de ces navettes a eu pour conséquence une diminution des flux. En 2004, les navettes estivales ont compté 1000 utilisateurs soit environ 500 véhicules individuels en moins tandis que les navettes hivernales ont compté 36 000 utilisateurs en 2005 soit environ 12 000 voitures en moins. La qualité de vie des habitants comme des touristes s'est donc notablement améliorée grâce à la mise en place de ce service de navettes dont les chiffres s'améliorent chaque année.

L'initiative du groupement allemand de voyagistes «forum anders reisen » est originale et engagée. Ce groupement mentionne dans sa charte des critères précis concernant le transport et les autres aspects du développement durable. Les plus notables concernant les transports sont la substitution de l'avion par le train pour les trajets inférieurs à 700 km, et l'incitation à l'allongement des séjours pour éviter une multiplication des trajets. Ainsi les voyagistes ne vendent pas de billet d'avion pour des parcours courts et ne proposent pas de séjours courts vers des destinations lointaines. Cette initiative était à souligner, car il est rare que les aspects environnementaux passent avant les aspects économiques pour une entreprise mais ce groupement a fait le choix des principes du développement durable et a su prioriser les aspects écologiques aux aspects économiques.

Vacances en vélo

Irish Cycle Tours est un organisme proposant des packs « tout compris » pour cyclotouristes. Organiser un séjour de cyclotourisme relève parfois du véritable défit. En effet, préparer l'itinéraire, réserver l'hébergement dans les différents points d'arrêt, prévoir l'équipement et partir en toute sécurité ne sont pas une mince affaire. L'Irish Cycle Tours propose donc 7 itinéraires de 8 jours, chacun comprenant l'hébergement en Bed & Breakfast, la location d'un vélo de qualité et d'un casque, le transport des bagages entre chaque point d'hébergement, itinéraires, cartes et notes détaillées sur le parcours, et un service de secours-dépannage pendant toute la durée du séjour. De plus, tous les points de départ et d'arrivée des itinéraires sont accessibles en train et en bus. Les séjours proposés par l'Irish Cycle Tours sont un très bon exemple de projet touristique durable intégrant l'écomobilité. Du départ de la gare jusqu'à son retour, le touriste, est donc entièrement indépendant de son véhicule à moteur. Si le touriste n'est pas irlandais, espérons qu'il prenne le bateau plutôt que l'avion pour se rendre en Irlande afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre liées à ses vacances. De vieux préjugés persistent : « le bateau est plus cher que l'avion », cela est faux ! Un aller-retour Paris Dublin coûtera 171€ sur vols AERlingus tandis que l'aller-retour Roscoff Cork sur la Brittany Ferries coutera 116€ pour des départs et retours aux mêmes dates (25 août 2006 et 2 septembre 2006). Malheureusement, même en vacances le touriste est parfois pressé et 14 heures de traversée lui paraîtront interminables à côté des 2 heures de vol... Voici la preuve que l'aspect financier est un argument quand cela arrange le touriste...

Le projet allemand « Elberagweg » de pistes cyclables est un bel exemple de partenariat. Les acteurs impliqués comptent une association touristique, la ville de Dresde, la Deutsche Bahn, des hôteliers, des agences de voyages et des transporteurs privés. Le département d'urbanisme de la ville de Dresde et des associations de protection de la nature ont également été consultés lors de l'élaboration du projet. La région de Dresde a souhaité favoriser le développement du cyclotourisme dans la vallée de l'Elbe. Cette région à relief et aux routes sinueuses connaît de fortes congestions et pollutions dues au trafic. 190 km d'itinéraires cyclistes ont été mis en place pour limiter ces problèmes de circulation. Conjointement, la mise en place d'un plan de promotion commercialisant 60 hôtels « vélo ami » et le circuit promotionnel des chemins de fer « train-vélo-hôtel » soutiennent cette initiative. Enfin, des centres d'entretien pour les vélos ont été mis en place tout au long des itinéraires. Ce projet est un bel exemple de projet intégré de tourisme écomobile. Tous les acteurs du tourisme sont impliqués dans le projet et le touriste n'a plus qu'à pédaler !

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net