WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effet de la durée de compétition des mauvaises herbes sur la culture du poivron (Capsicum annuum)


par Josué CANDY
Université Notre Dame d'Haïti - Ingénieur - Agronome 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.7.2. Maladies

Le poivron est sensible à de nombreuses maladies, les plus importantes sont :

2.7.1.1. Les maladies fongiques

a) Phytophthora

Agent pathogène : Phytophtora capsici.

Ce pathogène, due par le Phytophtora capsici, a une aire de repartions géographique étendue. Le champignon responsable peut survivre dans les débris des plantes hôtes, dans le sol, et en association avec d'autres cultures telles que les cucurbitacées, l'aubergine et la tomate. La pourriture du collet et la phase de flétrissement dû à cette maladie sont les plus importants dans les champs irrigués trop abondamment ou mal drainés. Elles sont caractérisées par l'apparition d'une zone de couleur foncée partant du sol et s'élevant sur la tige conduisant au flétrissement brutal de la plante sans phase de jaunissement des feuilles. Les infections aériennes sont liées à des périodes de pluies abondantes ou à des irrigations par aspersion. Une plantation sur buttes, une bonne gestion de l'irrigation et l'emploi de fongicides sont des pratiques culturales qui peuvent réduire les pertes liées à cette maladie (Black et al, 1993).

b) Cercospora

Agent pathogène : Cercospora capsici.

La cercosporiose causée par le Cercospora capsici, peut survivre sur les graines et les résidus des cultures du poivron. La maladie est très commune et en conditions sévères d'infection, peut entraîner une défoliation dans les conditions d'humidités prolongées. Les lésions foliaires typiques sont brunes et circulaires avec des lésions des tiges, des pétioles et des pédoncules ont aussi des taches gris clair cerclées de bordure brun sombre mais elles sont elliptiques. Les fongicides peuvent être nécessaires pour contrôler le potagère durant les périodes favorables pour son développement (Black et al, 1993).

c). Fusariose

Agent pathogène : Fusarium oxysporum.

Les hautes températures et des sols humides sont des conditions favorables au développement de la maladie. Le pathogène apparaît le plus souvent dans des zones mal drainées du champ. Les symptômes sont caractérisés par un léger jaunissement initial du feuillage et un flétrissement des feuilles supérieures qui progresse en l'espace de quelques jours jusqu'à un flétrissement permanent, les feuilles restant attachées. Le système vasculaire de la plante se décolore, particulièrement au niveau du collet et de la racine. Généralement, la maladie apparaît dans des emplacements bien délimités du champ au sein desquelles un grand pourcentage des plantes flétrissent et meurent (Black et al, 1993).

d). Oïdium

Agent pathogène : Leveillula taurica.

Le pathogène apparaît chez le poivron sous les climats chauds à la fois secs et humides, mais rarement sous les climats froids. La chute des feuilles est plus importante en conditions de faible humidité. Le pathogène n'a pas de hôtes spécifiques, une défoliation sévère conduite à une réduction de la taille et du nombre de fruits. Des fongicides peuvent être nécessaires pour contrôler le pathogène durant la période de forte pression d'inoculum. Des taches chlorotiques ou des taches qui peuvent ensuite devenir nécrotiques à la surface de la partie supérieure des feuilles. Lorsque les lésions sont nombreuses, elles peuvent s'agréger et conduire au jaunissement complet des feuilles affectées (Black et al, 1993).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy