WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effet de la durée de compétition des mauvaises herbes sur la culture du poivron (Capsicum annuum)

( Télécharger le fichier original )
par Josué CANDY
Université Notre Dame d'Haïti - Ingénieur - Agronome 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.7.1.2. Maladies physiologiques

a) Pourriture apicale

La pourriture apicale est due à une déficience en calcium lors du développement du fruit. Elle apparaît dans des champs dont les sols ont une teneur en calcium moyenne ou faible. Des fluctuations de la teneur en eau du sol dues à une sur irrigation ou à une sècheresse, une fertilisation azotée forte, et une dégradation des racines par des pratiques culturales sont des facteurs de développement de la maladie. Une zone humide se développe sur la paroi du fruit près de la partie basale, mais rarement au point pistillaire. Les tissus affectés se dessèchent rapidement et prennent une apparence de couleur brune (Black et al, 1993).

b) Coup de soleil

C'est une maladie physiologique qui apparaît après de forts vents, les feuilles sont froissées et une partie du fruit se trouve exposée au soleil, ensuite apparaît des taches blanchâtres. Les taches solaires sensibilisent souvent les fruits à des pathogènes secondaires, qui peuvent conduire à des pourritures de fruits. Une lésion décolorée se développe en creux sur la face exposée du fruit. Les tissus affectés se dessèchent et prennent un aspect de papier. Les fruits verts de la maturité semblent être les plus sensibles (Black et al, 1993).

2.7.1.3. Maladie bactérienne

Flétrissement bactérien.

Agent pathogène : Pseudomonas solanacearum.

Cette maladie affecte des plantes isolées ou en groupe dans certaines parties du champ. Le symptôme initial sur la plante âgée est un flétrissement des feuilles basales, mais dans le cas des jeunes plants les feuilles apicales flétrissent en premier. Après quelques jours, le flétrissement soudain est irréversible. Les tissus vasculaires de la base de la tige et des racines sont décolorés (Black et al, 1993).

2.7.1.4. Maladies virales

a) Mosaïque du tabac et de la tomate

Les symptômes sont identiques pour les deux pathogènes. Elles varient selon les cultivars mais ils comprennent une mosaïque, un blocage de végétation, une chlorose systémique, et parfois une nécrose systémique associée à une chute de feuilles. Les agents causals de la mosaïque sont connus dans le monde entier. Ils se distinguent par les réactions sérologiques sur certains cultivars. Des graines infectées et des débris de culture servent souvent de source d'infection primaire (Black et al, 1993).

b) Mosaïque sévère du poivron

Ce virus, le Protyvirus transmis par puceron, a été identifié pour la première fois en 1977 chez le poivron en Argentine. Les seules plantes connues pour être systématiquement infectées par ce virus sont membre de la famille des solanacées. Des stries et des taches nécrotiques se développent sur les tiges, les feuilles et les fruits suivies par une chute des feuilles. Les nouvelles pousses apparaissent après la chute des feuilles sont fortement touchées par la mosaïque. Le rendement est fortement réduit (Black et al, 1993).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy