WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Utilisation rationnelle des Collateralised Debt Obligation (CDO)


par Inza DOSSO
Université Laval - Québec - Canada - MBA Finance 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.2 Notion de liquidité

Les changements profonds observés sur les marchés de capitaux ces dix dernières années ont modifié les contours de la notion de liquidité. Aujourd'hui, la liquidité et le crédit sont créés en grande partie en dehors du système bancaire. Parallèlement à la fourniture de liquidité par le biais de l'intermédiation bancaire classique se développe une deuxième composante qui dépend du montant des lignes de crédits que les intermédiaires financiers sont disposés à accorder à leurs contreparties. Par conséquent, la dépendance des intervenants de marché vis-à-vis de la liquidité de marché s'est accrue. Une interaction étroite s'est développée entre la liquidité, la valorisation des actifs titrisés et la solvabilité21. De nouveaux vecteurs de contagion sont apparus et, enfin, l'incertitude exerce une incidence sans précédent sur la liquidité de marché et de financement.

Toutefois, il est plus facile d'identifier la liquidité que de la définir précisément. Fondamentalement, la liquidité peut être décrite comme étant la facilité avec laquelle il est possible d'extraire de la valeur à partir d'actifs. Cette extraction de valeur peut être réalisée, soit en utilisant sa solvabilité pour obtenir des financements externes, soit en vendant son papier sur le marché.

Le premier concept, la « liquidité de financement », permet d'appréhender la capacité des institutions financières à remplir leurs fonctions d'intermédiation. En général, une institution financière est un fournisseur de liquidité qui émet des titres à court terme. Cela dans le but de détenir des actifs moins liquides et dont les capitaux propres lui permettent de couvrir le risque de liquidité et de dégager par la fourniture de services de liquidité une rentabilité supérieure au coût des capitaux investis.

Le deuxième concept, la « liquidité de marché », concerne la capacité de réaliser des transactions d'une manière qui permette d'ajuster les portefeuilles et les

21 Caballero R. et Krishnamurthy A. « Collective risk management in a flight to quality episode », à paraître dans The Journal of Finance

profils de risque sans que les prix sous-jacents en subissent l'incidence. Les dimensions qui caractérisent la liquidité du marché incluent :

· La « profondeur » du marché, ou la capacité de réaliser des transactions de grande ampleur sans influer de manière excessive sur les prix ;

· L'«étroitesse du marché», ou l'écart entre le cours acheteur et le cours vendeur;

· L'«immédiateté», ou la rapidité avec laquelle les transactions peuvent être exécutées ;

· La « résilience », ou la rapidité avec laquelle les prix des actifs reviennent à leur niveau normal après un épisode de perturbation des marchés.

La liquidité de marché exerce une incidence sur tous les intervenants. Elle peut constituer un puissant vecteur de contagion quand ses fluctuations déclenchent des mouvements à caractère discret des prix des actifs, suivis d'une expansion -- ou d'une contraction -- brutale des fonds propres des institutions financières, et enfin, dans une réaction en boucle, d'une augmentation -- ou d'une diminution -- de leur capacité à fournir de la liquidité au marché.

Depuis l'été 2007, les marchés mondiaux de capitaux ont été entraînés dans une crise de liquidité sévère. Un certain nombre d'intervenants de marché ont pointé du doigt des stratégies de concurrence imparfaite, qui pourraient expliquer les tensions observées sur le marché interbancaire. En effet, certaines banques se sont sans doute montrées peu enclines à prêter de la liquidité à court terme afin de rétablir leur propre influence sur le marché en affaiblissant leurs concurrentes. La section suivante sera consacrée à l'analyse de cette crise.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy