WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Utilisation rationnelle des Collateralised Debt Obligation (CDO)

( Télécharger le fichier original )
par Inza DOSSO
Université Laval - Québec - Canada - MBA Finance 2008
  

précédent sommaire suivant

IV.6 Questions à propos de la transparence

Beaucoup de commentateurs affirment que l'opacité des dérivés liés aux crédits hypothécaires a aggravé la crise des prêts hypothécaires à risque. Les couches de dérivés s'empilant les unes sur les autres, même les spécialistes n'ont pas pu pleinement mesurer le risque induit par les produits structurés qu'ils avaient achetés. Concocter des dérivés toujours plus complexes fait partie du travail quotidien des ingénieurs financiers.

Ainsi, si les instances de réglementation entendent encourager une simplicité et une transparence dans la conception des titres financiers, elles vont devoir aller à l'encontre de la tendance à l'oeuvre. L'un des moyens de faire face à ces courants financiers consisterait à appliquer des exigences de fonds propres plus strictes aux dérivés complexes. Cela supposerait de revenir à quelque chose ressemblant à Bâle I, aux termes duquel les comptables plaçaient différentes catégories de titres dans différentes tranches de risque. Les banques, par la suite, ajustaient leurs besoins de fonds propres en conséquence. Malheureusement, une telle démarche contredirait une caractéristique clé de Bâle II (les autorités de contrôle et les banques doivent tenir compte de la corrélation des rendements sur différentes catégories d'actifs lors de l'évaluation des risques).

Autre stratégie : les banques centrales pourraient annoncer qu'elles sont prêtes à accepter des instruments relativement simples et transparents à titre de garanties. Il deviendrait alors moins intéressant de détenir des titres relativement complexes. Le problème est que cette mesure pourrait, en fin de compte, entrer en conflit avec la

31 http://fr.biz.yahoo.com/30052008/202/agences-de-notation-les-gendarmes-boursiers-adoptent-un-code-de.html

mission de stabilité financière des autorités, restreignant la capacité de ces dernières à agir comme fournisseur de liquidité pour les marchés qui en ont le plus besoin.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy