WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Utilisation rationnelle des Collateralised Debt Obligation (CDO)

( Télécharger le fichier original )
par Inza DOSSO
Université Laval - Québec - Canada - MBA Finance 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3 Les différentes catégories de CDO

Il existe trois manières usuelles de classer les CDO (cf. tableau 1) : selon l'objectif de la transaction, selon le mode de titrisation ou mode de transfert du risque de crédit du portefeuille sous-jacent et selon le type d'actifs sous-jacent ou composition du portefeuille sous-jacent.

Tableau 1 : Typologie des CDO

Source : Banque de France -- Revue de la stabilité inancière

II.3.1 Selon l'objectif de la transaction

Ils peuvent être repartis en deux catégories : CDO de bilan ou CDO d'arbitrage;

II.3.1.1 Les CDO de bilan

Ils correspondent à la titrisation d'instruments logés à l'actif du bilan du cédant initiateur de la transaction, tels que les prêts bancaires ou des obligations privées. Ils permettent un transfert de ces actifs et/ou du risque de crédit correspondant à une entité juridiquement distincte et répondent, ce faisant, à diverses préoccupations de gestion du cédant : sortie d'actifs du bilan, libération de fonds propres5, gestion de portefeuille de risque de crédit, diversification et réduction du coût de financement.

II.3.1.2 Les CDO d' « arbitrage »

Ces CDO sont fondés sur l'exploitation par l'initiateur (en général l'arrangeur6) de la transaction de l'écart entre le rendement moyen du portefeuille sous-jacent et la rémunération offerte aux souscripteurs des tranches. Contrairement au CDO de bilan, l'initiateur de la transaction n'est pas tenu de détenir au préalable le portefeuille sous- jacent et peut l'assembler via des achats dans le marché, ce qui suppose une certaine liquidité des actifs en cause.

Si l'écart de rendement entre le portefeuille sous-jacent et les tranches émises ne constitue pas à proprement parler une opportunité d'arbitrage, il n'en demeure pas moins un facteur clé de la viabilité financière de la transaction puisqu'il permet de dégager , après la couverture des coûts du montage (et notamment, le paiement de la commission d'intermédiation), une marge d'intérêt (« excess spread ») pouvant être utilisée pour rémunérer les porteurs de la tranche equity et si nécessaire rehausser le crédit des autres tranches. Il est, bien entendu, d'autant plus important que la rémunération des tranches émises est basse, ce qui suppose qu'elles soient bien notées dans la catégorie « investissement » moyennant l'utilisation de divers mécanismes ad hoc de rehaussement de crédit.

5 Cf Joint Forum (2004), annexe 3, pour ce qui concerne le traitement prudentiel des montages de CDO effectués par les établissements de crédit

6 L'arrangeur est une banque d'investissement ou une société de gestion d'actifs chargée de placer les tranches de CDO auprès des investisseurs, contre paiement d'une commission. Dans le cas des CDO d'arbitrage, il peut être l'initiateur de la transaction, voir gérer activement le portefeuille sous-jacent.

En pratique, toutefois, la distinction entre CDO de bilan et CDO d' «arbitrage» n'est pas exclusive. Ainsi, dans le cas d'un CDO de bilan, l'initiateur du montage peut également espérer tirer profit de l'excess spread en conservant la tranche equity, ce qui lui laisse la possibilité de bénéficier encore pour une bonne part du rendement des actifs cédés tout en améliorant le coût de sa ressource.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy