WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Utilisation rationnelle des Collateralised Debt Obligation (CDO)


par Inza DOSSO
Université Laval - Québec - Canada - MBA Finance 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3.3 Selon la composition du portefeuille sous-jacent

Les instruments sous-tendant les CDO dans ce cas, sont des prêts bancaires, des titres obligataires privés ou d'émetteurs souverains des pays émergents et, dans le

cadre des opérations synthétiques, des dérivés de crédit. Au cours des dernières années, cet éventail s'est élargi à d'autres produits structurés (CDO d'ABS, CDO de CDO).

S'il s'agit de prêts bancaires, il est question de CLO (Collateralised loan obligations), à savoir les titres adossés à des prêts aux entreprises par les organismes de crédit, et s'il s'agit de titres obligataires corporatives, on parle de CBO (Collateralised Bond Obligations). Enfin, si le CDO est de forme synthétique et s'appuie sur des dérivés de crédit, c'est un CSO (Collateralised Synthetic Obligation).

En outre, le type d'actifs sous-jacents peut s'étendre à des produits structurés, le CDO consistant alors à titriser des produits issus de montages de titrisation préexistants (CDO d'ABS). Ces derniers peuvent être le résultat de titrisations de créances hypothécaires ou commerciales, de prêts à la consommation ou d'encours de cartes de crédit. Enfin, des tranches de CDO peuvent être titrisées dans le cadre de CDO de CDO (ou CDO2). Particulièrement complexes, ces produits ne s'en sont pas moins développés rapidement au cours des deux dernières années.

Si le spectre des sous-jacents est en théorie très large, les structures du montage et le mode de transfert de risques retenus détermine largement la nature des actifs utilisés. En effet, certains sous-jacents (obligations notées « investment grade », par exemple) n'offrent pas toujours assez de rendement, pour sous-tendre des CDO de flux. En revanche, l'utilisation de structures partiellement financées permet d'abaisser le coût de la ressource du véhicule émetteur et donc de loger à son actif des instruments moins rémunérateurs.

Dans l'ensemble, les banques ont de nombreux avantages à avoir recours aux

CDO :

En émettant un CDO de bilan, elles ont un objectif règlementaire, par exemple le transfert de crédits dans un but de libération de fonds propres, respectant ainsi les accords de Bâle II, et le fameux ratio CooKe qui font que le ROE (Return On Equity) d'une créance classique n'est pas élevé.

En émettant un CDO d'arbitrage, elles cherchent à faire de la marge (maximiser l'écart entre les emplois et le coût du funding),

Réduire leur concentration de risques de crédit en les transférant à des investisseurs qui veulent bien les porter en échange de rendements attractifs,

Rendre accessible aux investisseurs des actifs peu liquides.

Le recours à l'ingénierie financière pour optimiser les structures financières des établissements de crédits et la mise en place continuelle de produits nouveaux et mieux adaptés à la fois aux besoins des émetteurs et des investisseurs, ont constitué le cadre de développement du marché de la titrisation. En outre, une opération de titrisation met en jeu toute une série d'acteurs. Ce qui explique qu'à première vue, elle apparaît comme complexe et entraîne des coûts relativement élevés.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy