WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'entrée du sujet àógé en foyer logement

( Télécharger le fichier original )
par Caroline Chapelier
Université Toulouse-Le-Mirail - Master 2 psychologie parcours gérontopsychologie 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. Les raisons de l'entrée en foyer-logement

3.1 Quitter son domicile

Lorsque le sujet âgé ne peut plus rester seul de manière indépendante au sein de son domicile, plusieurs solutions peuvent être étudiées.

Tout d'abord, le sujet peut envisager de rester au sein de son domicile avec des aides adaptées. Cependant, ce choix présente des limites ; malgré les aides, le sujet peut souffrir de solitude et continuer à avoir des difficultés à assumer son quotidien.

Ensuite, la personne âgée peut aller habiter chez un de ses enfants. Cette solution peut être source de difficultés. Mme B. exprime effectivement lors du groupe de parole mené à la résidence Midi-Pyrénées (Travail clinique 1, 2 et 3) que la cohabitation avec sa fille a été particulièrement difficile : « une de mes filles m'a proposée d'aller habiter chez elle [...] au bout de deux mois, l'indifférence, j'ai senti que je gênais ». Un autre sujet explique que la relation avec le conjoint de sa fille l'a poussé à demander une entrée en institution. Il semble donc que choisir d'habiter avec un de ses enfants ne soit pas toujours la solution la plus adéquate. La vie privée et l'intimité de chacun sont compromises par la cohabitation, l'identité de la personne âgée est parfois mise à mal.

Enfin, la personne peut choisir d'entrer en institution. Lorsque toutes les autres solutions ont été étudiées ou essayées, le sujet et/ou sa famille se tourne(nt) vers l'institutionnalisation. Il peut s'agir de l'entourage qui aborde progressivement cette éventualité avec son parent âgé ou la personne elle-même qui exprime ce souhait. Chaque cas est singulier et unique et la décision se prend de manière différente au sein des systèmes familiaux. Pour réaliser ce choix, le sujet âgé se demande « Qu'ai-je à perdre ? Qu'ai-je à gagner ? ».

Nous allons porter notre attention sur le choix d'entrée en institution et sur les raisons qui poussent les sujets à opter pour cette solution.

A l'entrée de la personne âgée, les professionnels qui l'accueillent sont face à un individu et à sa souffrance. Si cette personne arrive aujourd'hui, c'est bien qu'elle ne peut plus vivre là où elle vivait encore hier et ceci à cause de nombreux facteurs. Quelques soient ces raisons d'entrée, le choix représente une réponse à des difficultés empêchant le maintien à domicile.

Selon Branch et Jette (1982), il existe des facteurs prédisposant à l'entrée en maison de retraite médicalisée : avoir plus de 85 ans, être une femme, avoir peu de soutien ou de réseau, vivre seul, être incapable de réaliser certains actes de la vie quotidienne, souffrir de troubles mentaux. [3] En foyer-logement, l'âge et les pertes associées représentent les premières raisons d'entée. L'absence de soutien social n'est pas manifeste pour l'ensemble des résidents, souhaitant parfois s'installer au sein de l'institution parce que leur groupe d'amis y réside déjà mais le sentiment de solitude est un facteur souvent prégnant. La perte d'autonomie et les troubles cognitifs ne peuvent pas expliquer l'installation en résidence, puisque la personne doit être capable de réaliser la majorité des actes de la vie quotidienne et ne pas souffrir de ce type de trouble pour pouvoir entrer.

Lorsque le sujet âgé et son entourage choisissent la solution de l'entrée en institution, il leur reste à déterminer quelle structure est la plus adaptée.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net