WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Agriculture et croissance économique au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Hervé BELLA
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée (ISSEA) - Ingénieur d'Application de la Statistique 2009
  

précédent sommaire suivant

4.1.4 Taux de croissance du PIB réel des services

Le PIB des services est la richesse créée par le secteur des services. Le taux de croissance du PIB réel des services est ainsi la variation relative de celui-ci d'une année à l'autre. Il se calcule suivant la formule :

représente le PIB réel des services au cours de l'année t.

Le taux de croissance du PIB réel des services traduit ainsi l'augmentation en volume de la richesse produite par le secteur des services. Les valeurs utilisées ici sont calculées aux prix de l'année 2000 et proviennent de la Banque Mondiale.

La figure ci-dessous représente l'évolution de cette valeur au Cameroun sur la période allant de 1966 à 2005.

Figure 12: Évolution du taux de croissance du PIB réel des services au Cameroun

Source : Banque Mondiale

Sur ce graphique, on observe une certaine alternance des valeurs du taux de croissance du PIB réel des services qui prend des valeurs positives alternées des valeurs négatives. La crise économique n'a pas épargné ce secteur de l'activité économique camerounaise. Durant toute la période allant de 1988 à 1995, le PIB réel a connu un recul permanent. L'après dévaluation marque une timide reprise de la croissance dans ce secteur de 13 % en 1994 et de 5 % en 1995. Un léger mouvement de baisse permanente a refait surface entre 1996 et 1999. Une légère tendance à la hausse est observée depuis 2000. On remarque que la tertiarisation de l'économie du Cameroun s'est faite avec quelques heurts. Un fort repli a été observé entre 1967 et 1969 avec une contraction du PIB réel des services de 42 % en 1968 qui a fait suite à une première de 23 % en 1967.

Tableau 10: Description des données

Variable

Symbole

Période d'observation

Source

Taux de croissance du PIB réel par tête (année de base = 2000)

TCPRH

1966-2005

Banque Mondiale

Taux de croissance du PIB réel agricole (année de base = 2000)

TCPRA

1966-2005

Taux de croissance du PIB réel industriel (année de base = 2000)

TCPRI

1966-2005

Taux de croissance du PIB réel des services (année de base = 2000)

TCPRS

1966-2005

Les taux de croissance du PIB réel par tête et du PIB réel agricole sont les principales variables d'intérêt du modèle qui sera mis en oeuvre. En effet, il s'agit ici de voir si une variation du niveau de richesse créée dans le secteur agricole induit une variation significative du niveau moyen de bien être de l'économie mesuré ici par le PIB réel par tête. Si cette influence de la croissance du secteur agricole sur celle de la croissance économique s'avère significative, son sens et sa valeur sont des éléments à déterminer.

Les variables de taux de croissance du PIB réel des autres secteurs sont utilisés parce qu'elles constituent des déterminants de la croissance économique ; ne pas les prendre en compte augmenterait les chances d'avoir un modèle au pouvoir explicatif très réduit. De plus, la théorie économique postule à un impact indirect du développement agricole sur la croissance économique via les secteurs dits modernes. Ainsi, hormis l'impact de l'agriculture sur la croissance économique qui constitue l'objectif principal du modèle, il sera également estimé un impact du développement du secteur agricole sur le secteur industriel et sur celui des services. Enfin, l'effet du développement des secteurs modernes sera observé sur le secteur agricole.

précédent sommaire suivant