WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Carte des flux énergétiques et des perspectives d'efficacité énergetique dans une fonderie d'aluminium: Cas d'Aluminium/SOCATRAL

( Télécharger le fichier original )
par Jean-aimé NGOLLO MATEKE
Université de Yaoundé I - DEA de physique option énergétique 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV.2- Evolution de la production mensuelle d'aluminium

8,5

7,5

6,5

milles tonnes

8

7

6

graphe IV.1: produstion mensuelle

d'aluminium

On constate que la production varie entre 6,7 et 8 milles tonnes d'aluminium par mois. Au vue de cette production, nous établissons que le procédé d'électrolyse au sein de l'entreprise consomme 14176 kWh/tonnes en moyenne les 12 premiers mois et 14513 kWh/tonnes en moyenne entre le 13ième et le 24ième mois. Ce qui nous fait une moyenne de 14344 kWh/tonnes d'aluminium. La fonderie d'aluminium la plus efficace utilisant le même procédé et le même type de cuve consomme 12800 kWh/tonnes d'aluminium. On a donc un surplus de 1544 kWh par tonnes. Cette valeur représente une perte considérable pour l'entreprise, pour y pallier on devrait réduire au maximum le temps des effets d'anode en surveillant automatiquement la quantité d'alumine dans la cuve.

Carte de flux énergétiques et perspectives d'efficacité dans une
fonderie d'aluminium: cas particulier d'alucam/socatral

Graphe IV.2: proportion d'énérgie

électrique consommée par secteur

électrolyse autres transformation

3%0%

97%

Ceci vient une fois de plus nous signifier l'importance d'appliquer une politique d'économie d'énergie à l'atelier d'électrolyse.

IV.3- Analyse et interprétation de l'IPM (Indice de Puissance Maximale)

Graphe IV.3: IPM

MW

250

200
150

 
 
 
 
 

100

50

0

0 5 10 15 20 25 30

Mois

Le niveau maximal de courant utilisé par la fonderie, en kW ou en kVA, également appelé appel de puissance crête. L'appel de puissance varie durant toute la journée en fonction du fonctionnement des appareils électriques en concurrence. Le service d'électricité mesure l'appel de puissance à l'intervalle de 15 minutes.

A travers ce graphe, nous constatons que l'IPM varie de 140 MW à 230 MW. La moyenne sur les 24 mois donne 163 MW. Nous avons cependant 11 mois pendant lesquels l'IPM est supérieur à la moyenne mais inférieur à 185 MW. Donc même si l'entreprise souscrit une puissance de 185 MW elle atteindra ses objectifs en se passant de 25 MW qui représentent 219 GWh/an. D'après le contrat avec AES-SONEL cette énergie représente des économies de 1.752.000.000 FCFA par an.

On peut aussi économiser en réduisant l'appel de puissance par :

Carte de flux énergétiques et perspectives d'efficacité dans une
fonderie d'aluminium: cas particulier d'alucam/socatral

y' Le délestage ;

y' Le déplacement de la charge, c.-à-d. le ré ordonnancement des activités pour que d'autres s'effectuent durant la période hors pointe ;

y' Les améliorations des procédés, qui réduisent les besoins en courant électrique ;

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net