WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Motivation et réussite des apprentissages scolaires

( Télécharger le fichier original )
par Jean Baptiste NDAGIJIMANA
Université de Bouaké/ENS - Côte d'Ivoire - DEA 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.5. Modèles de motivation

Il existe plusieurs modèles pour aborder la motivation, quelques uns nous paraissent pertinents à notre problématique. Nous allons faire un petit résume des modèles : motivation-compétence, motivation-vecteur et motivation extrinsèque et intrinsèque. Ces modèles nous serviront aussi comme cadre de référence de notre sujet de recherche : « Motivation et réussite des apprentissages scolaires »

2.5.1. Motivation-compétence.

D'après Viau R. (1994), le modèle de motivation-compétence dépend de trois facteurs essentiels :

a. la valeur de la tâche

b. le sentiment de sa compétence à la réaliser

c. le sentiment de contrôle sur le déroulement

2.5.2. Motivation - vecteur 

Myers (1998) élabore le modèle de motivation - vecteur en considérant la motivation comme « un besoin ou un désir à orienter vers un but ». Pour lui, la motivation est l'ensemble des facteurs qui :

Ø Incitent l'action : l'intensité de la motivation

Ø Dirigent cette action : l'activité vers laquelle cette envie d'agir est dirigée.

On peut comparer la motivation à un vecteur qui se définit par une longueur (une norme pour les mathématiciens) et une direction.

2.5.3. Motivation extrinsèque et intrinsèque 

Nous avons abordé ces deux types de motivation dans les théories. Beaucoup de psychologues sont d'accord pour dire que ces types de motivation existent chez tous les individus. Ainsi, nous allons les retenir comme formant l'ensemble d'un modèle de motivation en contexte scolaire.

D'après Ryan et Deci (1998), la motivation extrinsèque et intrinsèque dépend de:

Ø Extrinsèque : elle dépend de facteurs externes à savoir des récompenses ou des punitions. Elle est renforcée si la récompense/punition est accrue. Il doit y avoir proportionnalité entre l'effort et la récompense/punition.

Ø Intrinsèque : elle prend sa source dans les désirs de l'apprenant (désirs de réussite, de valorisation sociale, etc.). Elle se renforce par des manifestations symboliques de reconnaissance, d'estime et d'honneur.

Comme nous l'avons constaté avec plusieurs chercheurs de théorie de la motivation, nous pouvons noter que l'apport de motivation a souvent tendance à éteindre la motivation intrinsèque, ou à dévaloriser l'activité puisqu'il faut « payer » les gens pour la faire. Une application maladroite de récompenses peut avoir un effet inverse à ce qui est souhaité. Un élève intéressé peut ainsi se mettre à ne plus travailler « que pour les notes » (Myrs, D.G. (1998) Psychologie, Flammarion. Extraits intranet et Ryan & Deci 2000)

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net