WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Motivation et réussite des apprentissages scolaires

( Télécharger le fichier original )
par Jean Baptiste NDAGIJIMANA
Université de Bouaké/ENS - Côte d'Ivoire - DEA 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3. Pertinence sociale du sujet

Ce sujet présente un intérêt social dans toute société en général, spécialement pour les enseignants et les parents. S'il s'avère que la motivation conduit l'apprenant à plus de dynamisme dans l'apprentissage, et donc à plus de succès, il va sans dire que les enseignants devront être formés et sensibilisés à une pédagogie motivationnelle et plus dynamique qui évite tout échec causé par la démotivation. Parce qu'aujourd'hui, à tout niveau du système éducatif, on cherche à améliorer et à éteindre la réussite des apprentissages. Il s'agit de faire tout pour que plus d'apprenants réalisent à l'école des apprentissages plus significatifs, efficaces et plus durables.

C'est dans ce sens qu'on peut montrer l'importance de la motivation scolaire. C'est toute la société qui en tire profit par une bonne formation des élèves motivés. Des élèves bien formés et dynamiques, capables de s'engager pour leur société en général, spécialement participer au développement de leur nation et la formation des futures générations.

1.4. Enonce du problème

« Motiver est l'un des grands défis de l'enseignement actuel devant lequel il est possible de réagir sans désabusement, repli ou agression face aux élèves » disait Bernard André. Beaucoup de raisons sont évoquées pour expliquer l'échec scolaire et la performance des élèves : le niveau faible ou les enseignants non formés, la mauvaise organisation pédagogique des écoles, le manque de suivi des parents, etc. Cependant, on n'évoque jamais les causes relatives à la démotivation liées à l'orientation scolaire des élèves. Comme le souligne MORISSETTE R (2002) dans son livre « accompagner la construction des savoirs » les gestes et attitudes nuisibles de l'enseignant comme par exemple: laisser croire aux élèves qu'ils n'ont aucun pouvoir sur leur intelligence, classer les élèves dans les faibles ou dans les forts, ne pas se préoccuper du sens et de la valeur attribuée à l'apprentissage, valoriser l'évaluation plutôt que l'apprentissage, ridiculiser une réponse ou le vécu d'un élève., (p 205 ). Parfois des élèves adoptent aussi certains gestes et attitudes nuisibles à l'apprentissage dans ces termes: « on n'aura jamais le temps ; c'est bien trop long !, moi, j'arrête ! De toute façon, je n'y comprends jamais rien ! Je n'ai même pas choisi ces genres d'études..... » ( Idem ). Tous ces facteurs ne sont pas pris en compte dans la recherche de causes de l'échec scolaire et du manque de performance des élèves et pourtant la motivation est un facteur non négligeable pour la réussite des apprentissages.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net