WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Motivation et réussite des apprentissages scolaires

( Télécharger le fichier original )
par Jean Baptiste NDAGIJIMANA
Université de Bouaké/ENS - Côte d'Ivoire - DEA 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

7.2. Discussion - interprétation

7.2.1. De l'orientation scolaire à l'orientation professionnelle

Pourquoi l'orientation scolaire non acceptée peut conduire à la démotivation et aux manques d'excellence chez les élèves - maîtres des ENP ? Pourquoi l'orientation scolaire acceptée conduit à la motivation scolaire, voire même à l'excellence ?

Ces résultats corroborent la théorie de Rolland Viau sur la perception de la valeur d'une activité exprimée en ces termes : « la perception de la valeur d'une activité dépend des buts qu'un élève se fixe. Un élève sans but est un élève qui peut difficilement valoriser une activité d'enseignement et d'apprentissage ».

Le fait même que l'élève se trouve dans les études qu'il n'a pas choisies, il lui est difficile de voir l'utilité de ces études et d'avoir un intérêt particulier. Dans ce sens, l'élève n'a pas de but. Comment peut-on envisager vraiment une orientation acceptée par les élèves au moment où le système éducatif n'a pas une organisation spécialisée pour ce fait ? Le manque de choix conduit nécessairement à la démotivation. Dans ce contexte, la perception de l'apprenant est mise en cause.

Nous pouvons poser autrement notre question ; pourquoi les résultats de notre recherche des élèves ayant choisis l'option Normale Primaire confirme la théorie sur les indicateurs suivants de la motivation scolaire : choix d'entreprendre une activité, persévérance dans l'exécution de la tâche, engagement cognitif dans la réalisation d'une tâche, caractéristiques affectives avec lesquelles on aborde une tâche, performance ?

Cette théorie tient compte de la théorie de Lens (1991, p145-159) qui dit que dans le contexte scolaire, l'adolescent n'apprend pas pour apprendre comme un enfant, il voit l'apprentissage comme un moyen plutôt qu'une fin en soi. Les apprentissages de l'école sont un moyen d'accéder à des métiers, à des professions ou même un meilleur statut social. Le fait de se fixer des buts à long terme suscite chez plusieurs élèves une plus grande motivation. C'est dans ce contexte qu'au Rwanda dans les écoles secondaires, on devrait penser à une réorientation, ce qui corrobore bien avec la théorie de Rolland Viau qui dit que un enseignant peut voir dans une même classe des élèves qui, n'ayant aucun but précis, ne sont aucunement motivés pour accomplir les activités qu'il leur propose et d'autres qui sont au contraire très motivés, car ils savent que s'ils réussissent dans ce cours ils pourront être admis à des programmes d'études avancées qui leur permettront de pratiquer la profession ou le métier de leur choix.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net