WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Motivation et réussite des apprentissages scolaires

( Télécharger le fichier original )
par Jean Baptiste NDAGIJIMANA
Université de Bouaké/ENS - Côte d'Ivoire - DEA 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

7.2.4. Principales causes du manque de motivation et leurs conséquences.

Pourquoi l'orientation scolaire, le manque de confiance en soi, méthodes et procédés de l'enseignant, la valeur que la société accordée à l'enseignant, sont-ils des causes principales du manque de motivation dans les Ecoles Normales du système éducatif rwandais ? L'orientation scolaire de ce système n'a ni de critères objectifs bien définis d'avance, ni de planification. Les élèves sont orientés selon les places disponibles dans les écoles, et non selon leur choix. Sans tenir compte de la capacité de l'élève, le choix de certains élèves est respecté et non des autres. Le constat est que le service spécialisé dans l'orientation n'existe pas. Beaucoup d'élèves choisissent les options d'études qui conduisent aux métiers les plus valorisées par le système. Dans l'option Normale Primaire, très peu la choisissent (exemple de deux écoles cibles : ENP Zaza : 32,43% ; ENP Kirambo : 20%) car le salaire d'un enseignant du primaire est très bas (60 dollars par mois) par rapport aux autres fonctionnaires de l'Etat. Une grande majorité, par le manque de choix, est forcée pour suivre la formation des futurs enseignants du primaire.

Cette orientation présente des conséquences néfastes sur le présent et sur l'avenir. Dans le présent, l'élève présente un manque d'engagement dans le processus d'apprentissage, à la longue, si rien ne change, il pourra arriver difficilement au terme de son cursus scolaire. La rencontre d'une seule difficulté pourra le faire baisser les bras et abandonner. Dans l'avenir, les lauréats des ENP qui ont été forcés par la situations quelle serait leur motivation pour pouvoir motiver les autres ? Cela n'est peut être pas la cause principale de baisse de la qualité de l'enseignement primaire dans l'enseignement public ? Cela méritera une étude approfondie dans nos prochaines recherches doctorales.

Le manque de confiance en soi empêche aussi l'élève de s'adapter dans une autre option contraire de son choix. C'est dans ce sens que nos résultats sont en concordance avec la théorie de Crahay sur les principales causes de la motivation chez l'élève; comme il le souligne : la conception que l'élève se fait des buts de l'école influence donc les risques qu'il est prêt à prendre, le niveau de réussite qu'il se fixe, les émotions qu'il ressent ainsi que la nature de ses attributions causales.

Enfin, certains méthodes et les procédés de l'enseignant peuvent dégoûter s'ils ne sont pas basés sur la pédagogie active centrée sur l'apprenant. La transmission des connaissances procédurales (les habiletés, le savoir faire), déclaratives (théories, les concepts,..) et conditionnelles (permettant d'identifier à quelle condition on peut réaliser cette activité) doit utiliser les stratégies motivationnelles.

En résume, toutes les causes de manque de motivation conduisent nécessairement soit à l'abandon scolaire ainsi qu'à l'échec scolaire et au manque d'excellence. Tous ces facteurs peuvent conduire à la délinquance juvénile chez les adolescents.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net