WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rôle des langues dans la construction de l'identité des immigrés italiens et de leurs descendants

( Télécharger le fichier original )
par Sylvie ROBERT
Université Stendhal Grenoble 3 - Master 1 Français Langue Etrangère 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.4- Enquête et constitution d'un corpus.

A- Méthodologie : élaboration de questionnaires

Nous avons élaboré trois questionnaires, un pour chaque génération : les primo- migrants, leurs enfants et leurs petits-enfants. Ils ne comportent délibérément qu'une dizaine de questions, sous forme de choix multiples, de sorte à ce que quelques minutes suffisent pour les compléter. Ce type de questionnaire ne permet pas d'approfondir certains points et les différentes propositions peuvent influencer les réponses données. Cependant, il nous a semblé qu'un nombre plus important de questions aurait pu décourager les personnes ayant accepté de témoigner et que des questions ouvertes auraient pu leur poser des difficultés de rédaction.

Les personnes interrogées avaient par ailleurs la possibilité de cocher la case « autres », et beaucoup n'ont pas hésité à préciser, justifier leur réponse, ou leur absence de réponse, lorsqu'elles en ont ressenti le besoin.

Le premier questionnaire60 était destiné à la première génération. La plupart des personnes ayant répondu, sont arrivées en France entre 1953 et 1970. Les onze questions exigeaient d'elles un effort de mémoire, puisqu'elles concernaient leur connaissance du français à leur arrivée en France, les enjeux et les difficultés de son

59 Ibidem, p.158.

60 Cf. Annexe 7 : Questionnaire première génération.

apprentissage, les discriminations subies ou non, le maintien des traditions italiennes dans leur foyer, leur rapport à leur langue maternelle et enfin leur sentiment d'appartenance à la France ou à l'Italie.

Le second questionnaire61, destiné aux enfants d'immigrés, était composé de 8 questions qui déterminaient la langue parlée en famille, les motivations de l'apprentissage de l'italien, les éventuelles discriminations subies et leurs sentiments par rapport à leurs origines.

Enfin le troisième questionnaire62, soumis aux petits-enfants d'immigrés s'articulait en 10 questions. Les premières questions concernaient les grands-parents : leur région natale, les causes de leur départ pour la France, puis la transmission de leur langue maternelle à leurs enfants et/ou à leurs petits-enfants, le maintien ou non de traditions italiennes. Enfin, s'adressant plus spécifiquement aux petits-enfants, les questions suivantes les interrogeaient sur ce qui avait motivé le choix d'apprendre l'italien, leur connaissance de l'Italie et de l'histoire personnelle de leurs grands- parents.

Les questions sont presque les mêmes afin que nous puissions comparer les choix et le ressenti des différentes générations.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy