WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mobilisation des ressources financières dans les collectivités territoriales du Mali, cas de la commune rurale de Sangarébougu

( Télécharger le fichier original )
par Youssouf BENGALY et Sidy CAMARA
Université de Bamako - Maitrise 2009
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 2 : Les recommandations au niveau international70(*)

Au niveau international il est effectivement souhaitable d'échanger sur les expériences positives en matière de décentralisation financière.

Les décentralisations africaines suivent des trajectoires différenciées selon l'histoire, le système politique, la culture administrative et financière, et les moyens d'action propres à chaque pays. Il en résulte une somme d'expériences intéressantes à partager, avec comme principe de base la recherche de la plus grande autonomie possible des collectivités locales.

Le recensement, la capitalisation et le partage de ces expériences doivent permettre de créer progressivement une intelligence partagée de la décentralisation financière en Afrique. Le résultat attendu à l'issue de cet échange est double : d'une part amener les Etats à admettre la nécessité d'un ajustement institutionnel des recettes et dépenses publiques au profit des collectivités territoriales, pour porter la part de ces dernières à 15 % à 20 % des dépenses et recettes publiques dans les dix années à venir ; d'autre part montrer qu'une instrumentation existe dans les différents pays dont l'adaptation permet de concrétiser la volonté d'accompagner la délégation de compétences avec la délégation de moyens de les exercer aux collectivités territoriales. L'échange devrait également concerner les instruments de gestion des finances locales. Elle pourrait aussi viser à terme l'harmonisation de tels instruments au niveau des différentes zones économiques et monétaires comme cela est actuellement envisagé dans les pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC)71(*).

L'initiative du Centre International de Formation des Autorités/Acteurs locaux (CIFAL) sis à Ouagadougou (Burkina Faso) devrait être salutaire dans ce domaine. Elle permet l'échange d'expériences en matière de mobilisation des ressources locales afin de parvenir à l'élaboration de stratégies efficaces pour la mobilisation des ressources financières dans les collectivités territoriales des pays participants.

Dans l'ensemble, il s'agirait ainsi des recommandations visant la mobilisation des ressources financières dans les collectivités territoriales d'une manière générale. Cependant, leur aboutissement profite à l'ensemble des collectivités territoriales dont fait partie la commune rurale de Sangarébougou.


* 70 « La décentralisation financière en Afrique : succès, problèmes et contraintes », François Paul Yatta, PDM, mai 2000, p.8.

* 71 Recommandations faites par François Paul Yatta dans l'ouvrage sus cité, p. 9.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.