WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Stratégie de croissance économique et environnement de l'investissement au Nord Kivu-RDC, période post conflit

( Télécharger le fichier original )
par Bob Kambale Kighoma
Institut Superieur d'informatique et de Gestion - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

III.1.2. Programme Multisectoriel d'Urgence de Réhabilitation et de Reconstruction (PMURR)

Par son envergure, le Programme Multisectoriel d'Urgence de Réhabilitation et de Reconstruction (PMURR), financé d'un montant estimé à 1,741 milliards USD, c'est le premier programme post-conflit et le plus important projet socio-économique des dernières années dont la RDC avait bénéficié.

Les objectifs globaux du programme ont été définis en se conformant aux aspirations du Nouveaux Partenariat du Développement pour l'Afrique, le NEPAD, à savoir, l'amorce du démarrage du processus de reconstruction et de réhabilitation économique par :

o La mise en place des grands travaux de reconstruction et de réhabilitation des infrastructures clés de transport, d'eau et d'électricité, de réhabilitation des services sociaux de base et de l'assurance de la sécurité alimentaire dans les grands centres urbains ;

o La reconstruction des capacités humaines et institutionnelles, la redéfinition des méthodes de travail et le développement des grands axes des politiques sectorielles ;

o La mise en place d'un système de financement croissant pour des initiatives communautaires en milieux ruraux et urbains,

o La garantie de la sécurité alimentaire par une production agricole suffisante et accessible à tous ;

La mise en oeuvre de ce programme a été confiée à deux agences d'exécution :

- Le BCMI, spécialisée dans le domaine des infrastructures et de la gestion des grands projets d'investissement

- Et le BCECO spécialisée dans le domaine de la mise en place d'investissements de petite et moyenne importance dans les secteurs sociaux.

Les mesures prises dans le cadre de ce programme ont permis au Congo de renouer avec des taux de croissance positifs et d'atteindre d'une façon satisfaisante le point de décision. Ainsi naitra, le Programme Relais de Consolidation, (PRC) en avril à décembre 2006, étant le cadre d'application des politiques pour maintenir la stabilité du cadre macroéconomique et la poursuite de la réalisation des réformes structurelles

III.1.3. Le Programme Relais de Consolidation (PRC)

Le PRC qui est la continuité du PEG, sa mise en oeuvre devait permettre au Congo de bénéficier des allègements de la dette dans le cadre de l'Initiative PPTE renforcée et de l'initiative de l'allègement de la dette multilatérale (FMI, Banque Mondiale et BAD) durant le deuxième semestre de 2007.

L'exécution budgétaire a posé de réels problèmes ; le poids de la dette est resté cependant lourd puisque le service de la dette extérieure représentait entre 32 et 40 % des revenus du Gouvernement entre 2003 et 2007, soit un montant d'environ 50 millions de dollars US payés mensuellement. A cela s'ajouter également l'ampleur des dépenses contraignantes du gouvernement dans un contexte de l'absence d'un appui financier extérieur. Parmi ces critères, le taux d'inflation fin période ne devait pas dépasser 15% et le taux de change devait se situer autour de 526 Francs congolais le dollar Us.

Suite à cette incapacité de l'autorité publique de pouvoir de maitrise le cadre macro économique, de ne pas veiller sur l'adéquation entre les recettes et les dépenses et sur la viabilité aux allocations efficientes des moyens mobilisés au profit des secteurs-clés à impact social visible (santé, éducation et infrastructures de base). Ainsi le DSCRP sera négocié comme une stratégie de croissance et de développement pro-pauvres

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.