WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les entreprises publiques congolaises face à  la crise économique cas de la REGIDESO de 2006 à  2008

( Télécharger le fichier original )
par Charles MBIKAYI TSHIBANGU
Institut supérieur du commerce de Kinshasa - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

II.1.1.5.Graphique présentant l'Evolution du taux de croissance du PIB Réel en RDC de 2006 à 2009

II.1.1.6. Commentaire sur l'évolution en % des différentes branches d'activités Économiques et sur l'évolution du taux de croissance du PIB réel en RDC de 2006 à 2009

Nous constatons qu'entre 2006 et 2009, aucune branche d'activités économiques en RDC n'a pas connu d'expansion ; si ce n'est pas la stabilisation, c'est l'évolution en dent des scies et/ ou la récession pour d'autres.

La branche Electricité et Eau n'a même pas encore décoller, elle est jusqu'à ce jour dans la case du départ (point Zéro), tandis que la multiplication des banques n'a pas d'effets positif dans l'économie nationale durant cette période sous étude. La crise internationale avec ses effets corrosifs est venu enfoncer d'avantage la cloue à cette situation désastreuse car, depuis 1965, la RDC cours derrière la relance économique.

En cette année 2010, le gouvernement s'est fixé comme objectif d'atteindre les points d'achèvement selon l'initiative pays pauvres très endettées(PPTE) avec l'appui des institutions des Brettons Wood notamment la Banque mondiale et le FMI ainsi que d'autres partenaires internationaux. Cela en vue de stabiliser le cadre macroéconomique et est espérer en une relance économique à partir de 2011.

A cette effet, le gouvernement a prit l'initiative d'entamer les reformes structurelles tout en espérant leur impact sur le climat des affaires. Il s'agit de :

Ø L'amélioration du climat des affaires d'où il a adhérer à l'OHADA (organisation pour l'harmonisation du droit des affaires en Afrique) ;

Ø L'établissement des nouveaux codes dans les domaines des investissements, du travail, des mines, et de la foresterie dans le but d'instaurer plus de transparence dans ces secteurs, et les rendre mieux à même d'attirer les investisseurs étrangers ;

Ø Et ce depuis Février 2007 que le gouvernement congolais s'est engagé à faire une reforme du secteur de sécurité, de renforcer le système judiciaire, à améliorer la gouvernance économique et à lutter contre la corruption.

précédent sommaire suivant









Aidez l'hopital de Montfermeil

Moins de 5 interactions sociales par jour