WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'univers techno de la teuf : entre marginalité et post-modernité

( Télécharger le fichier original )
par Noémie Lequet
Université Victor Segalen Bordeaux 2 - Maîtrise de sociologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II- L'identité de teufeur

Comme pour tout groupe d'appartenance, les individus en faisant partie ont une définition assez claire de celui-ci. Comprendre quels sont les éléments mis en valeur dans la définition du teufeur par les individus interrogés permet de mettre en évidence l'aspect plus ou moins communautaire qu'ils s'en font.

1- Définition de soi en tant que teufeur

Les différents auteurs s'étant penchés sur le sujet ont tendance à ne reconnaître qu'un seul élément déterminant : la fréquentation de soirées teufs. « Teufeurs : Amateurs de concerts techno ayant lieu sous la forme de free-party. » (Mabilon-Bonfils, 2004).

Margot

Elle a 21 ans et cela fait maintenant six ans qu'elle a découvert l'univers de la teuf. Je la rencontre par l'intermédiaire de Théo. L'entretien se déroule chez moi, sur la terrasse. Elle est venue avec les autres sur Bordeaux pour le concert du groupe punk les Salles Majestés. Elle ne semble pas être gênée par la présence du dictaphone mais ne parle pas énormément. L'entretien dure un peu moins d'une heure.

Par contre, différents éléments apparaissent dans la définition du teufeur par les teufeurs eux-mêmes. Ici aussi, le premier aspect important relevé par les enquêtés est la présence aux événements techno, ou tout du moins la sensibilité pour ce genre de fêtes. Mais, sûrement du fait de l'évidence de cet aspect, seulement deux en font mention.

« Un teufeur, c'est quelqu'un qui va en teuf régulièrement. » Margot « C'est quelqu'un qui aime bien faire la fête. » Théo

Dans le même ordre d'idée, beaucoup d'entres-eux appuient sur la particularité de la musique techno. Pour eux, il est nécessaire d'apprécier « le son » pour être teufeur.

« Si t'aime la techno ou si tu ne l'aimes pas. Je pense que de toutes façons la teuf ça reste de la techno, donc si tu n'aimes pas la techno, tu ne peux pas être teufeur, ce n'est pas possible. » Margot

« C'est sûr, c'est quelqu'un qui aime la musique électronique. » Gaël « C'est les gens qui sont là pour le son. » Lisa

« C'est surtout une identité par rapport à la techno ou aux musiques électroniques en tout genres, que ce soit de l'électro*, de la trance*, en passant par la house, par la hardtek, de la techno, hardtechno, hardcore, acid... »

Amaury

La teuf, c'est aussi un état d'esprit. En effet, beaucoup remarquent le fait que les teufeurs n'ont pas le même mode de pensée que la plupart des autres personnes.

« Pour moi être un teufeur c'est un état d'esprit. [...] Le teufeur à la base c'est un état d'esprit libre, communautaire. Vivre en communauté, se retrouver le weekend en communauté, faire la fête librement. » Denis

« Les teufeurs, dès que tu les vois le matin par exemple, ils attrapent les poches poubelles et puis ils vont nettoyer tout, ils rendent l'endroit nickel. Ils sont gavé

écolos normalement, enfin, souvent. » Denis

« C'est quelqu'un qui a un champ libre, qui n'a pas de limite sur son champ de vision. [...] C'est vraiment un état d'esprit, une façon de penser. Et voilà, si tu ne l'as pas, tu ne peux pas te considérer comme teufeur. » Alban

« Ce sont des gens qui sont en marge complètement de la société. [...] C'est une manière d'être, d'agir et de penser. » Lisa

« C'est quelqu'un qui, je pense, est plus ouvert que certains à l'heure actuelle dans la civilisation normale. » Roman

Mais au-delà des convictions profondes de chacun, ils reconnaissent tous que l'apparence extérieure est aussi un facteur qui joue. Ils montrent bien que ce n'est pas une condition nécessaire, mais plutôt un résultat du mode de pensée, de l'état d'esprit.

« Tu le vois à sa dégaine. Enfin, à son camion, à ses fringues, les chiens. »

Margot

« Les trois quarts du temps, le mec il a un treillis, il a la gueule qui va avec, et tu sais que c'est un teufeur. » Dorian

« C'est sa dégaine, comment il est habillé, sa façon de faire, sa façon de s'exprimer, tu reconnais direct. » Alban

« Des gens qui ont un style assez cool. [...] Mais il ne faut pas se fier aux apparences. » Théo

Mais il y a tout de même différents types de teufeurs, la plupart d'entres-eux le soulignent. La principale distinction est faite dans le degré d'investissement dans l'univers de la free-party, ce qui est généralement lié au mode de vie nomade, semi-nomade, ou sédentaire.

« Il y en a qui ne vivent que de ça, qui ne font que ça. [...] Après, tu as le teufeur qui n'y va qu'une fois de temps en temps. » Margot

« Tu as le teufeur qui, comme nous, va aller tous les samedis faire les teufs, les teknivals, les offs. Et tu as les travellers qui vont vivre dans leur bus, dans leur camion, qui fondent leur famille. » Lisa

« Je ferais plus la différence entre un teufeur et un traveller si tu veux. »

Roman

C'est à partir de ces différents éléments de définition et de distinction qu'ils se définissent eux-mêmes en tant que teufeur ou non-teufeur. Pour certains, c'est l'état d'esprit qui prime.

« C'est dans la tête. Chacun considère qu'il est ou non teufeur. » Lisa

« Je ne me définissais pas trop teufeur à la base. Je ne me suis jamais défini teufeur. [...] Je n'ai pas l'état d'esprit teufeur. » Denis

Les autres se définissent en général à l'intérieur du milieu, sur un continuum entre traveller et teufeur.

« Moi, je suis teufeur occasionnel. » Margot « Modéré. » Dorian

On remarque donc que les éléments retenus pour la définition du teufeur et de soi sont des éléments caractéristiques de l'individu et non du groupe, l'état d'esprit en particulier. De ce point de vue, il apparaîtrait donc que les teufs rassembleraient une somme d'individus isolés ayant la même façon de penser.

2- Les vrais, les faux : distinction externe

Une des principales caractéristiques d'une communauté est d'avoir des barrières extérieures relativement nettes. Ainsi, en définissant qui ne fait pas partie de cette communauté, le sentiment d'appartenance à celle-ci est renforcé.

Le premier critère évoqué pour désigner les « faux teufeurs » est celui du rapport à la drogue et à la teuf. En effet, la définition des barrières est étroitement liée à la définition de la teuf elle-même, pour laquelle on ne voit aucune référence à la drogue. Ainsi, ceux qui viennent en teuf par utilité pour la drogue sont désignés comme n'étant pas de « vrais teufeurs ».

« Il y en a qui viennent en BM, mais ils ne restent pas toute la nuit. Ils viennent chercher la coke et ils repartent. » Roman

« On voit des gens qui ne viennent que pour ça. Ils prennent leur truc, ils rentrent. » Lisa

« Les faux c'est les pires. Ils sont là pour vendre surtout. En même temps c'est des gens qui n'ont rien à foutre là. » Dorian

« La plupart des dealers ne respectent pas la teuf. C'est purement commercial. Mais ceux là, on ne les évite pas parce que c'est eux qui ont le matos. » Denis « Quand tu vois les cités qui descendent, ils sont là pour faire leur business. Pour eux, c'est business, ils n'en on rien à foutre du reste. » Amaury

Une autre caractéristique mise en avant pour définir cette barrière est l'état d'esprit. Il est en

effet très présent, comme on l'a vu, dans la définition du teufeur. Ainsi, il y a des gens qui sont présents lors d'événements techno mais qui ne sont pas vus comme des teufeurs par les autres, du fait qu'ils n'adoptent pas l'état d'esprit considéré comme nécessaire. Principalement, les enquêtés font état d'un manque d'ouverture.

« Tu as des gens en teuf qui sont là, ils sont choqués. Tu te dis que c'est des gens qui n'ont pas la manière de penser et qui jugent. » Lisa

« Le vrai teufeur n'a pas de regard sur l'autre. Viens comme tu es. On est tous différents, mais il n'y a pas de différences réellement, on ne fait pas de différences. » Lisa

« Mais tu as tous ces gens qui viennent là comme ils iraient dans un zoo. [...] Comme si on était des freaks. » Amaury

Mais ils font également référence à d'autres aspects évoqués plus haut de l'état d'esprit teufeur comme le respect, et notamment celui de l'environnement et du site.

« Quand tu vois un lieu de teuf aux infos et que les mecs ils ont laissé des trucs [...] ce ne sont pas des teufeurs qui font ça. » Alban

« Il y a trop de gens qui n'ont rien à foutre là. [...] Ceux qui n'ont aucun respect. » Amaury

Un des enquêtés, Amaury, évoque même ce qu'il érige en une sorte d'antithèse du teufeur : le clubber*. En effet, comme on l'a vu plus haut, les codes et les repères du milieu de la teuf se sont essentiellement construits à partir de l'histoire de la Spiral Tribe en Angleterre où l'opposition entre ravers et clubbers avait participé à l'éclosion de cette scène underground. Il semble, au vu des discours des enquêtés, que ces représentations sont toujours présentes.

« Tu as les teufeurs, tu as les fêtards et les connards. En teuf, tu rencontres des mecs qui ne vivent que pour ça et qui arrivent en camtard avec tous leurs gamins, comme tu vas avoir de gros enculés ou des mecs qui sont en boîte tous les weekends et pour faire bien ils viennent en teuf. » Alban

« Le mec qui arrive et qui danse comme s'il était sur un podium au Macumba, tu le regardes et tu lui dis : Va faire ta beach ailleurs ! On ne vit pas dans le même monde. » Alban

Les frontières, les boundaries de l'univers rave-party apparaissent donc comme assez claires dans le discours des enquêtés. Certains mentionnent même la nécessité de garder celles-ci afin de protéger le milieu et l'ambiance des soirées.

« Donc, ce n'est pas une communauté, c'est juste que l'on veille pour ne pas

qu'il y ait de problèmes justement avec qui on fait venir. » Roman

Ici, la précision de la définition des frontières externes montre qu'existe une sorte de conscience collective du teufeur lié à son milieu.

3- La communauté

Il apparaîtrait donc que l'ensemble des teufeurs forme une sorte de communauté avec des valeurs communes et des frontières assez claires. Mais au-delà de ce vaste ensemble impersonnel de semblables, il y a des groupes plus petits qui se forment à l'intérieur, les groupes d'amis et de connaissances. C'est autour de ce noyau essentiellement que se construit la solidarité. Les enquêtés utilisent fréquemment le mot famille pour l'évoquer.

« C'est vraiment une petite famille. C'est l'entraide entre nous, c'est le respect de chacun. [...] On est là les uns pour les autres. » Roman

« On est quand même des gens qui sont assez soudés. On s'aime bien. On est une grande famille. » Théo

Ceux d'entre eux qui font partie d'un Sound System parlent surtout des liens très forts qui existent entre les différents membres de ceux-ci.

« Je sais que j'ai ma petite tribu à moi, on vit beaucoup tous ensemble. Du lundi au dimanche, même le soir, on est ensemble. Il n'y que lorsque l'on est au boulot que l'on n'est pas ensemble. J'ai l'impression que l'on est une petite communauté. » Théo

« Chacun y met du sien, on est un groupe, on est unis. C'est ce qui a toujours fait notre force. » Amaury

« C'est de l'entraide. Ça englobe toujours cette idée de milieu. Tu n'as pas un
Sound System qui va ranger son camion et qui va te regarder ranger le tien.
»

Alban

Chaque teufeur a donc son cercle d'amis dans le milieu et va la plupart du temps en teuf avec celui-ci. Cependant, les interactions dans une teuf ne s'arrêtent pas à ce groupe de proches. On fait des rencontres que l'on revoit de teuf en teuf.

« Et je crois qu'il y en a certain que je n'ai jamais vu en dehors de teufs. Et pourtant quand on se voit, on est tellement contents de se voir. » Théo

« Tu revois des gens que tu ne revois que dans des teufs. » Gaël

Certains soulignent le fait que c'est bien l'univers particulier de la teuf qui a engendré ces relations et qu'elles ne sont viables que dans celui-ci.

« En teuf, on est tous potes, ça c'est clair. Mais en dehors de la teuf, chacun reprend sa vie. » Dorian

« Mais dans la vie courante, on ne se voit pas parce que chacun a sa vie, chacun a ses connaissances. Par contre, on se voit en teuf et on est contents de passer un bon moment ensemble. » Amaury

Ces dernières observations tendent à penser que la teuf serait un moment favorisant particulièrement les échanges entre individus, que ce soit dans l'entourage proche ou dans la masse d'inconnus rencontrés au hasard de la soirée.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net