WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Détermination "in vitro " du pouvoir antibactérien des huiles essentielles d'eucalyptus, myrte, clous de girofle et sarriette, et leur application à  la conservation de la viande fraàŪche type hachée.


par Souhila Boubrit et Nafaa Boussad
Université Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou - Ingéniorat d'état en biologie, option contrôle de la qualité et analyses 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2- Extraction des huiles essentielles 2.1- Clous de girofle

L'extraction de l'H.E. de cette plante a été réalisée par un hydrodistillateur (cf. figure 16) que nous avons monté avec l'aide précieuse de Mr ASLA Tarik (Maître assistant chargé de cours à l'Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou) au laboratoire de Physiologie Végétale (Département de Biologie et Physiologie Végétale de l'Université de Tizi Ouzou).

L'hydrodistillation consiste à mettre la plante dans l'eau et à faire bouillir le mélange. Sep cent millilitres (700 mL) d'eau distillée sont versés dans un ballon en verre d'un (01) litre puis l'eau est laissée bouillir sur un chauffe ballon. Trente grammes (30 g) de graines sèches de clous de girofle ont été pesés avec une balance de précision, puis broyés finement avec le pilon et le mortier. Le broyat obtenu est directement versé à l'aide d'un entonnoir dans les 700 mL d'eau bouillante. Le mortier et le pilon ont été soigneusement rincés avec de l'eau distillée pour bien récupérer le reste de broyat, ensuite cette eau de rinçage est directement versée dans le ballon. Quelques billes de verre ou quelques grains de pierre ponce ont été rajoutés dans le ballon dans le but de réguler la température du système. Un courant d'eau de

robinet traverse le tube réfrigérant de l'appareil. La vapeur d'eau entraîne avec elle l'huile, passe dans le tube réfrigérant où l'ensemble se condense. À la sortie du réfrigérant, le liquide de condensation est récupéré dans un flacon en verre. Le distillat obtenu est formé d'eau dans laquelle sont dissoutes très peu d'espèces odorantes; et de l'H.E. qui est constituée d'espèces odorantes. L'opération de distillation dure environ 3 heures. Les deux phases doivent faire l'objet d'une séparation.

Fig. 16: Montage de l'hydrodistillateur réalisé au département de Biologie et Physiologie
Végétale à l'UMMTO.

La séparation des deux phases a été réalisée par deux méthodes différentes:

A. Séparation directe

Cette méthode et très simple, elle consiste à laisser décanter le distillat pendant 24 h ce qui provoque le dépôt de l'H.E. de girofle sous l'effet de différence des densités. L'H.E. ainsi séparée de la phase aqueuse est récupérée par aspiration à l'aide d'une seringue stérile.

B. Séparation indirecte (extraction par solvant)

- Relargage

Il consiste à stimuler la séparation de l'huile de l'eau. Vingt grammes (20 g) de chlorure de sodium (NaCl) anhydre ont été pesés à l'aide d'une balance de précision, puis mélangés avec le distillat obtenu par hydrodistillation. Le mélange est placé dans un erlenmeyer. Un agitateur électrique a été utilisé pour bien homogénéiser ce mélange (cf. figure 17). Le contenu est ensuite mis dans une ampoule à décanter. Afin d'améliorer le rendement de l'extraction, une

seconde extraction a été réalisée, cette fois-ci par un solvant (éther). Le distillat a été transvasé dans une ampoule à décanter et y ajouter 20 mL d'éther diéthylique. L'ampoule à décanter a été hermétiquement fermée puis, le contenu est agité pendant 3 mn en dégazant de temps en temps (cf. figure 18 a et b). L'ampoule est ensuite déposée sur un support pendant quelques minutes pour laisser décanter le contenu. Après décantation, deux phases apparaissent dans l'ampoule (cf. figure 18 c). Celles-ci sont recueillies séparément dans des flacons différents (cf. figure 18 d). Le séchage de la phase organique a été effectué à l'aide d'un évaporateur rotatoire. Cette opération aboutit à l'élimination de l'éther de l'H.E.

Fig. 17: Distillat : [eau salée (NaCl)] + H.E. du giroflier.

Fig. 18 : Étapes de séparation des phases du distillat. (a) et (b) : agitation et dégazage du contenu de l'ampoule ;

(c) : séparation des deux phases [x = la phase organique (H .E. + éther) ; y = la phase aqueuse (eau distillée + traces d'huile)];

(d) : récupération de la phase organique (H.E.) dans un flacon et élimination de la phase aqueuse (H2O).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy