WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Détermination "in vitro " du pouvoir antibactérien des huiles essentielles d'eucalyptus, myrte, clous de girofle et sarriette, et leur application à  la conservation de la viande fraàŪche type hachée.


par Souhila Boubrit et Nafaa Boussad
Université Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou - Ingéniorat d'état en biologie, option contrôle de la qualité et analyses 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2- Essais avec la Sarriette

- Méthode d'aromatogramme

Fig. 29: Photos montrant l'effet antimicrobien de l'H.E. de sarriette par la méthode
d'aromatogramme.

- Méthode de microatmosphère

Fig. 30: Photos montrant l'effet antimicrobien de l'H.E. de Sarriette par la méthode de
microatmosphère.

Tableau IX : Halos d'inhibition (mm) provoqués par l'H.E. pure de la Sarriette.

Méthodes

Souches

Méthode de
diffusion sur disque
(aromatogrammes)

Méthode de
Microatmosphère

S. aureus

14,23 (sensible:+)

15,71 (très sensible:++)

E. coli

23,32 (extrêmement
sensible:+++)

21,59 (extrêmement
sensible:+++)

S. flexneri

25,87 (extrêmement
sensible:+++)

16,18 (très sensible:++)

S. paratyphi A

13,61(sensible:+)

15,52 (très sensible:++)

B. cereus

13,54(sensible:+)

11,29 (sensible:+)

Fig. 31: Représentation graphique des deux tests antimicrobiens de l'H.E. de Sarriette.

La figure 31 représente les résultats des deux tests d'inhibition réalisés avec les deux méthodes (l'aromatogramme et la microatmosphère). Elle montre que l'H.E. de Sarriette est dotée d'une activité antibactérienne sans exception sur l'ensemble des bactéries testées. Toutes les souches ont présenté des degrés de sensibilité vis-à-vis de cette huile. Les résultats des aromatogrammes sont très proches de ceux des microatmosphères (Tableau IX). On peut en conclure que la méthode de Microatmosphère pourrait raisonnablement se substituer à celle des aromatogrammes pour le cas de la Sarriette. D'après ces résultats, nous pouvons remarquer que l'huile de Sarriette exerce une activité antimicrobienne extrêmement remarquable vis-à-vis de E. coli et S. flexneri avec un halo d'inhibition de Ø=23.32 et 25.87mm, respectivement pour la méthode d'aromatogramme. Cependant, à travers la méthode de microatmosphère, toutes les souches ont présenté presque une grande sensibilité. S. aureus: L1=15.71mm; E.coli: L1=21.59mm; S. flexneri: L1=16.18mm; S. paratyphi A: L1=15.52mm. En revanche, P. aeruginosa a manifesté une résistance totale vis-à-vis de l'huile de Sarriette.

Nous pouvons dire que, grâce aux profils chromatiques des H.E. de Sarriette, publiés dans la littérature (LAWRENCE et al., 1997), il a été identifié les proportions des phénols (49.3%), thymol (49.3%) et carvacrol (47.1%), responsables de l'effet antimicrobien de l'huile de Sarriette. PIBIRI (2006) a montré que 790 ppm d'H.E. de Sarriette ont un effet bactéricide sur S. aureus.

OUSSALAH et ses collaborateurs (2007) ont rapporté que l'H.E. de deux espèces de sarriette : S. hortensis (sarriette des jardins) et S. Montana (sarriette des montagnes) avec une concentration de carvacrol de 41% et de 43%, respectivement ont montré une forte activité antibactérienne contre toutes les bactéries pathogènes examinées (E. coli O157:H7, S. typhimurium, S. aureus et L. monocytogenes).

HELANDER et ses collaborateurs (1998), ont montré que des changements morphologiques au niveau de la membrane externe d'E. coli sont observés suite à son exposition au carvacrol, un composé majoritaire de la Sarriette.

Il est à préciser que cette essence est caractérisée par la dominance de l'á-pinène connu pour son effet inhibiteur. En effet, une étude réalisée par BOURKHISS et ses collaborateurs (2007) sur les H.E. des feuilles de Juniperus oxycedrus a montré qu'elle présente une bonne activité inhibitrice de S. aureus. Cette H.E. est caractérisée par l'abondance de l'á-pinène.

De même, au cours de leurs travaux sur l'H.E. de Croton stellulifer, MARTIN et ses collaborateurs (2000), ont rapporté que l'activité observée contre les bactéries et champignons étudiés est attribuée particulièrement à la présence de l'á-pinène parmi les composés majoritaires de cette essence. Une autre étude réalisée par ANGIONI et al (2003) sur les H.E. des feuilles de Juniperus oxycedrus a montré qu'elle présente une bonne activité inhibitrice de Candida albicans et S. aureus. L'H.E. de sarriette est caractérisée par l'abondance de l'ápinène (environ 86 % d'après LAWRENCE, 1992; MIKUS et al.,1997 ).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy