WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Détermination "in vitro " du pouvoir antibactérien des huiles essentielles d'eucalyptus, myrte, clous de girofle et sarriette, et leur application à  la conservation de la viande fraàŪche type hachée.

( Télécharger le fichier original )
par Souhila Boubrit et Nafaa Boussad
Université Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou - Ingéniorat d'état en biologie, option contrôle de la qualité et analyses 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.2- Sarriette

Fig. 39: Photos montrant les CMI de l'H.E. de Sarriette vis-à-vis de certaines bactéries
pathogènes.

L'extrait de Sarriette est très actif sur l'ensemble des souches bactériennes choisies pour la détermination de la CMI à savoir : S. aureus, S. paratyphi A. S. flexneri et E. coli. Il conserve son activité jusqu'à une dilution de 1/100 (10,1 ul / mL).

4.3- Eucalyptus

Fig. 40: Photos montrant les CMI de l'H.E. d'Eucalyptus.

La valeur de la CMI de l'H.E. d'Eucalyptus pour S. aureus est de 1/50 c'est-à-dire 20,4 ul / mL d'eau distillée (première boîte dans laquelle on n'observe aucun développement microbien) (cf. figure 40-d);

La valeur de CMI de l'H.E. de l'Eucalyptus pour E. coli et S. flexneri est de 1/2 (1000 ul / mL) (cf. figure 40-a).

4.4- Myrte

Fig. 41: Photos montrant les CMI de l'H.E. du Myrte.

La valeur de la CMI de l'H.E. du Myrte pour S. aureus est de 1/4 (cf. figure 41-b); au bout de 48h d'incubation, on a observé un développement bactérien dans les deux premières boîtes (a et b). Ce qui signifie que cette huile perd son activité après la moindre dilution.

Les valeurs des concentrations minimales inhibitrices sont reportées dans le tableau suivant :

Tableau XIV : Récapitulatif des valeurs de CMI des H.E. testées sur les 6 souches
pathogènes (en ul/mL d'eau).

H.E. souches

Clous de Girofle

Eucalyptus

Myrte

Sarriette

S. aureus

20,4

20,4

333,3

10,1

E. coli

62,5

1000

non déterminée

10,1

S. paratyphi
A

111,1

non déterminée

non déterminée

10,1

S. flexneri

non déterminée

1000

non déterminée

non déterminée

Fig. 42: Représentation graphique des valeurs de CMI des quatre H.E. sur 4 souches
bactériennes testées.

Dans l'ensemble, les quatre H.E. testées présentent une activité antibactérienne "in vitro" sur la plupart des souches tests. La plus faible CMI a été obtenue avec l'H.E. de Sarriette sur S. aureus, S. paratyphi A et E. coli (10,1 ul/mL), tandis que les plus hautes CMI ont été obtenues avec les H.E. de l'eucalyptus sur E. coli (CMI : 1000 ul/mL) et S. flexneri (1000 ul/mL) et du myrte sur S. aureus (333,3 ul/mL). Il est à noter que l'efficacité d'une H.E. est inversement proportionnelle à la valeur de sa CMI vis-à vis d'une souche donnée.

Les valeurs de la CMI sont inversement proportionnelles au degré d'efficacité des H.E. Les résultats ont révélé que parmi les quatre huiles étudiées, l'H.E. de sarriette est celle qui possède le plus grand pouvoir antibactérien, elle garde son activité même après une dilution de 1/100 de l'huile pure, cela n'est pas étonnant du faite qu'elle soit une huile pure et certifiée ; puis vient celle des Clous de girofle.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy