WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contes égyptiens anciens et les contes de l'Afrique subsaharienne: essai d'une analyse comparée


par David Elysée Magloire TESSOH
Université Yaoundé 1 - Master en littérature et civilisations africaines 2011
  

précédent sommaire suivant

III-1-2 Les personnages principaux des contes Egyptiens

Conte n°1 "La légende des frères" Le personnage de ce récit est un jeune homme nommé Bata, il est le benjamin d'une famille de deux enfants c'est un homme laborieux et très viril ; le narrateur nous apprend que c'est lui qui 

 fabriquait les vêtements et qui menait le bétail aux champs, lui qui moissonnait et qui labourait, lui qui faisait tout le travail qu'il fallait accomplir aux champs (...) était un bel enfant viril et il n'existait pas son pareil dans le pays tout entier. La force d'un dieu était en lui .

Bata était par ailleurs un grand guerrier et possédait des pouvoirs magiques. Il était un grand guerrier parce qu'il avait réussi à vaincre une troupe de soldats du pharaon qui venait le tuer : « Les hommes qui étaient allés vers la terre étrangère (...) seuls ne revinrent pas ceux qui étaient allés au val de l'Acacia : Bata les avaient tués ; il n'en avait épargné qu'un pour venir faire son rapport à sa majesté ». Il avait des pouvoirs magiques parce qu'il pouvait se métamorphoser quand il voulait, c'est ainsi qu'il se métamorphosera en taureau, en persea et en copeau : « J'arracherai mon coeur par magie (...), je vais devenir un grand taureau, »

Conte n° 2 : "Le conte de Rhampsinite" Le personnage central de ce conte est un jeune homme anonyme, fils d'un maçon ; il est célibataire. Sur le plan moral c'est un personnage très rusé, il le prouvera à deux reprises. D'abord quand il se joue des gardes et parvient à récupérer le corps sans tête de son frère ; ensuite lorsqu'il se moque de la princesse qui voulait l'attraper « le larron lui laissa prendre le bras d'un mort qu'il avait caché, et tandis qu'elle l'empoignait ferme, il fila. Elle se trouva trompée, car il eut le loisir de sortir et de s'enfuir bien vite ». Cette qualité fera de lui le futur gendre du roi : « Quand la chose fut rapportée au roi, il s'étonna, émerveillé de l'astuce et de la hardiesse de cet homme (...) il le jugea un oiseau rare, et lui donna sa fille en mariage comme au plus malin des hommes ».

Conte n° 3 : "Le duel de Vérité et de Mensonge" Dans ce récit nous avons deux personnages principaux à savoir Vérité et Mensonge. Ce sont deux frères.

Le premier est très beau « rien n'était comparable à sa beauté dans tout le pays », mais paradoxalement célibataire. Sur le plan matériel, le fait qu'il ait plus de deux servants nous amène à penser qu'il est un homme riche ; pour avoir égaré le couteau de son frère Mensonge, il sera rendu aveugle et deviendra le portier de ce dernier. Par contre nous n'avons aucune précision sur la dimension physique de Mensonge ; néanmoins, nous savons qu'il est propriétaire d'un pâturage et d'un troupeau de boeufs. Sur le plan moral, c'est un homme très méchant et sans doute jaloux de la beauté de son frère et il le prouvera lorsqu'il demandera à l'Ennéade de crever les yeux de son frère Vérité et de le jeter en pâturage aux lions : « Saisissez-vous de votre maître, et qu'il soit jeté à un lion féroce et des lionnes nombreuses ». Mais ce qui arrive généralement aux méchants lui arrivera, lorsque le fils de Vérité décidera de venger son père, Mensonge sera à son tour puni et deviendra le portier de Vérité :

« On frappera Mensonge de cent coups, et cinq blessures lui seront infligées ; ses deux yeux seront crevés et il sera placé en qualité de portier dans la maison de vérité ».

Conte n° 4 : " L'amitié des deux chacals" Comme dans le conte précédent, nous avons dans ce récit deux personnages principaux ; ce sont deux chacals. Ils ne sont pas des frères, mais de très bons amis qui vivent une amitié très sincère, ils sont très soudés et font tout ensemble :

 Ils ne frayaient avec aucun autre animal (...) Ensemble, ils recherchaient leur nourriture. Ensemble ils buvaient et mangeaient. Ensemble ils se rafraîchissaient à l'ombre des mêmes rares arbres de désert.

Conte n° 5 : " La femme adultère" Le personnage principal de ce récit est un prêtre lecteur en chef nommé Oubaoner. C'est un homme bien, mais cocu qui a épousé une femme volage qui n'hésite pas à le tromper chaque fois qu'il est en tournée avec le roi. Fort heureusement pour lui, son intendant le mettra au courant de tout ce qui se passe chez lui à son absence ; et, avec l'aide du roi il lavera l'affront : son bourreau sera donné en pâture à un crocodile et sa femme sera brûlée :

Le prètre-lecteur en chef conta (...) ce qu'avait commis cet homme vit dans sa maison avec sa femme. Sa majesté die au crocodile « Emporte ce qui est désormais ton bien ! »

Et le crocodile redescendit dans le fond de l'étang, et l'on ne su jamais où il était allé avec sa prise. (...) Puis le roi fit saisir l'épouse d'Oubaoner, il fit brûler et ses cendres furent jetées dans le fleuve 

Conte n° 6. "La boucle de la rameuse" Le personnage principal de ce conte c'est un roi nommé Snefou, il est sans aucun doute marié. C'est un passionné des sports nautiques et un homme friand de belles femmes.

Je vais assurément organiser une partie de bateau. Que l'on m'apporte vingt rames (...) aussi vingt femmes, dont le corps soit des plus beaux, que soit belle aussi leur poitrine, et bien tressée leur chevelure, des femmes que l'accouchement n'a point encore ouvertes .

Conte n°7 : " Le pharaon et le tisserand" Le personnage principal de ce récit a pour nom Khounaré, c'est un pauvre tisserand célibataire qui aime son travail et ne se plaint pas de sa condition matérielle. Sur le plan moral c'est un homme très généreux qui n'hésite pas à venir en aide aux nécessiteux. « Sans connaître la jeune femme, Khounaré sentit de la compassion pour elle et son père. Il chercha rapidement ce qu'il pourrait trouver pour leur apporter son aide. » Il est par ailleurs, un homme très modeste ; cette modestie est palpable lorsqu'il refusera la proposition alléchante que lui fera le pharaon pour rester au près de ses amis.

"Pharaon lui rend la justice, puis lui demande de quitter son figuier et ses clients paysans pour consacrer son art au tissage des parures royales.

Humblement, Khounaré remercie Sésostris de cet honneur mais avoue qu'il préfère rester auprès du figuier qui lui a procuré la joie d'offrir du bonheur à d'autres ; il désire aussi continuer d'être à la disposition de ceux qui se sont mobilisés pour le délivrer !

Conte n° 8 : "Le prince prédestiné" . Le personnage principal de ce récit est un prince, il est l'unique garçon à ses parents, à sa naissance les hathors lui prédisent un destin où il mourra par le chien, le serpent ou le crocodile.

« Quand les hathors vinrent pour lui destiner un destin, elles dirent : qu'il meure par le crocodile, ou par le serpent, voire par le chien ».

Très courageux, il décide de quitter la maison familial pour affronter son destin, et c'est ainsi qu'il se rendra à Naharinna où il sera obligé d'être un menteur circonstanciel afin d'être accepté par ses pairs princes venus de Syrie pour participer à un concours dont le vainqueur épousera la fille du prince de Naharinna. Il sera vainqueur de l'épreuve et épousera la fille.

Au terme de cette étude sur les personnages principaux, nous pouvons dire qu'ils se caractérisent tout le long de ces contes par des portraits physiques et psychologiques différents, ils sont tantôt anonymes. Lorsqu'on observe le parcours de ces personnages de premier plan, on se rend compte qu'à côté d'eux évoluent des personnages d'arrière plan ou personnages secondaires.

précédent sommaire suivant