WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'intégration des valeurs traditionnelles congolaises dans l'amélioration du système éducatif moderne en RDC. Cas de l'initiation traditionnelle Lega de 1905 à  2008

( Télécharger le fichier original )
par Spartacus KABALA MUNYEMO
Université pédagogique nationale - Diplôme d'études approfondies 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.2. PRESENTATION DU PEUPLE LEGA

I.2.1. Présentation géographique

Le peuple Lega se situe à l'Est de la République Démocratique du Congo dans le territoire de Walikale en Province de Nord Kivu ; dans le territoire de Pangi en Province de Maniema et dans les territoires de Mwenga et Shabunda en Province du Sud Kivu.

L'aire Lega est limitée à l'Est par les territoires de Rutshuru et Masisi au Nord Kivu et par les territoires de Kalehe, Kabare, Walungu et Uvira au Sud Kivu. A l'Ouest, elle fait frontière avec les territoires de Kibombo et de Lubutu dans la Province de Maniema. Au Nord, elle est limitée par le territoire de Lubero de la Province du Nord Kivu et la partie australe du territoire de Bafwasende de la Province Orientale. Au Sud, l'espace Lega fait frontière avec le territoire de Fizi dans le Sud Kivu et ceux de Kabambare et Kasongo dans la Province de Maniema.

L'espace Lega regorge d'une hydrographie suffisante en cours d'eau très poissonneux et navigables en tronçons, car ils sont parfois coupés par des chutes. Les plus grands sont des affluents du magestueux fleuve Congo dont les rivières Ulindi et Elila ayant leurs sources dans la plaine de Ruzizi. Précisons que l'embouchure de la première se trouve à Kakola tandis que celle de la seconde se situe à Kiloba.

L'aire Lega présente un relief à la forme d'une cuvette. Elle est montagneuse au Sud (vers la ville de Kalima) et au Nord (vers le centre minier de Kamituga). Cependant, le centre ( Shabunda) est plat.

Du Nord au Sud, le « Bulega » impressionne par l'immensité de sa forêt tropicale dans laquelle on trouve une faune intéressante et abondante. Le Bulega est baigné par un climat généralement humide offrant une température variant entre 20° et 30°. Les pluies sont fréquentes et souvent accompagnées d'orages.

La superficie de l'espace Lega est de 50 000 Km²30(*), plus grande que le Burundi, le Rwanda et l'Ouganda réunis31(*).

Sur le plan démographique, le peuple Lega, est estimé à plus d'un million d'habitants32(*).

I.2.2. Aperçu historique

L'histoire du peuple Lega remonte de la désertification du Sahara au Soudan, au Nord de la République Démocratique du Congo.

Fuyant la chaleur du désert et se mettant à la recherche des endroits propices pour la cueillette, la pêche et la chasse (seuls moyens de vivre jadis), le père de Lega appelé Kese (monde ou nature), son épouse Kasa (signifie la pénalité infligée pour une faute que l'on a commise) et leurs enfants Lega (fils aîné), Tuku (le deuxième) Bembe (le troisième) et Munyere (le quatrième et le dernier) prirent la direction du Sud du Soudan et arrivèrent en Ouganda. A cause de plusieurs dissensions entre les autochtones et la famille de Kese, celui-ci prit la résolution de continuer son parcours. Avec sa famille ainsi que ses frères Bowa, Zande et Kumu se dirigèrent au Sud-Ouest de l'Ouganda où ils restèrent pendant de longues années.

Après avoir quitté l'Ouganda au XVII ème siècle, les Lega se sont installés sur la rive Ouest de la Lualaba...33(*) et parvinrent dans l'actuelle Province Orientale. Là ils érigèrent le village Kakozi près de Kisangani à la rive droite du fleuve Congo.

Conformément à la tradition de ce temps, l'aîné de famille était considéré, en quelque sorte, comme un roi ; il régnait mais ne dirigeait pas. Le pouvoir étant concentré par Tuku, il finit par en abuser lors des attaques armées perpétrées par leurs ennemis.

Après la mort de Kese et la suite des dissentiments non élucidés, surtout à cause du manque d'entraide entre les frères et cousins, Lega et ses frères Tuku et Bembe quittèrent Bamunyere et leurs cousins et s'établirent dans le village Mabilabondo entre Kisangani et Lubutu. C'est ici que naquit le premier enfant de Lega. Son père lui donna le nom de Kyendangendo, signifiant le voyageur infatigable. « Selon une certaine variation, il serait l'ancêtre lointain de Ntata (Lega habitant la partie boréale de la rivière Ulindi, affluent du fleuve Congo)  »34(*).

Un jour, la belle-mère de Lega vint lui rendre visite au village de Mabilabondo. A l'absence de Lega, Tuku pris de passion, viola la belle-mère de son frère aîné Lega. L'ayant appris, Lega entra dans une grande colère et chassa Tuku de son village. Tuku se réfugia chez ses cousins Zande, Bowa et Kumu. Ils leur renconta, avec exagération, comment son frère Lega l'a chassé injustement de leur village commun. Les trois cousins ayant écouté avec compassion les plaintes de Tuku, décidèrent de punir Lega pour cette action déshonorante.

Ainsi, se couvrant les visages des plumes de poule, ils allèrent attaquer tout le village Mabilabondo. Lega, n'ayant pas reconnu ses frères et cousins dans cet accoutrement bizarre, eut peur et prit fuite avec son frère Bembe. Ils traversèrent le Lualaba en pirogue. C'est la guerre dénommée « guerre de Kimbimbi ». Tuku et ses cousins Zande, Kumu et Bowa arrivèrent au fleuve et n'ayant trouvé aucun moyen de le traverser, rentrèrent chez eux.

Voyant que leurs assaillants ne les poursuivaient plus, Lega et sa suite s'arrêtèrent et se reposèrent à un endroit où ils fondèrent le village de Kakola (à l'embouchure de la rivière Ulindi).

Après quelques années, pour assurer leur substance, ils se trouvèrent dans l'obligation de se déplacer. Ils poursuivirent la route le long du fleuve Congo et arrivèrent au village de Kowe. Ici, ils rencontrèrent les Topoke qui leur firent vite la guerre à cause de leur tendance de domination. Pris par peur de voir comment les Topoke, après avoir capturé les prisonniers de guerre leur arrachaient les organes viscéraux et les mangeaient, ils poursuivirent le voyage et s'installèrent à la confluence de Ulindi, Elila et Logolo. C'est ici que Kyendangendo engendra Kisi et Kyima.

Après la mort de Lega, sa postérité séjourna longtemps à cet endroit. Cependant, lorsque les denrées devinrent difficiles à trouver, les enfants de Lega prirent deux directions différentes : les uns, sous la direction de Kyendangendo ou Busi (fils aîné de Lega) se rendirent au Nord de la rivière Ulindi, c'est le NTATA tandis que les autres, conduits par Lulimba( troisième fils de Lega), longèrent la rivière Elila, c'est le MALINGA.

Il sied de préciser qu'en dépit de la division administrative héritée de la colonisation divisant le peuple Lega en quatre territoires différents, ledit peuple, pour s'identifier, préfère se référer plutôt à la répartition NTATA et MALINGA.

Voici à la page suivante, l'arbre généalogique établissant la filiation du peuple Lega tel qu'il a été présenté dans le rapport annuel des activités du Centre Culturel Lega, exercice 2008.

* 30 MUTUZA KABE, Le Lusu Lega face à la décentralisation, Rapport annuel du Centre Culturel

Lega exercice 2008, p.6, 2008, (Inédit).

* 31 KILOSHO BARTHÉLEMY, Op cit., 2006

* 32 MUTUZA KABE, loc.cit., 2008

* 33 www.galion-import.com, Bienvenue chez les Léga, 2005, p.1

* 34 CHARLES BILEMBO , Op cit., p.9

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net