WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'intégration des valeurs traditionnelles congolaises dans l'amélioration du système éducatif moderne en RDC. Cas de l'initiation traditionnelle Lega de 1905 à  2008

( Télécharger le fichier original )
par Spartacus KABALA MUNYEMO
Université pédagogique nationale - Diplôme d'études approfondies 2012
  

précédent sommaire suivant

Tableau 11. Causes principales de l'inefficacité de l'enseignement actuel

Causes

Fréquence

%

1

Inadéquation entre le programme d'enseignement et la vie active

51

34

2

Sous qualification des enseignants

22

14,7

3

Programmes de cours surannés

19

12,7

4

Leçons (cours) non actualisées au contexte de l'heure

15

10

5

Abandon des valeurs culturelles traditionnelles

13

8,7

6

Insuffisance de temps alloué aux leçons (cours) à caractère national

12

8

7

Mauvais enseignement (communication pédagogique)

10

6,7

8

Pauvreté

5

3,3

9

Non équipement des établissements d'enseignement

3

2

TOTAL

150

100

En lisant ce tableau l'on s'aperçoit vite que l'inadéquation entre le programme d'enseignement et la vie active est la cause principale avancée par 34% des sujets enquêtés, justifiant l'inefficacité de l'enseignement actuel. A cela s'ajoutent nombreuses autres causes, notamment, la sous qualification des enseignants (14,7%), les programmes de cours surannés (12,7%), etc.

Qui assure la gestion de l'enseignement en RDC ? Veuillez expliquer comment se fait la gestion des établissements d'enseignement en RDC, sont deux questions principales et complémentaires qui nous ont permis de recueillir des informations sur l'organisation et le contrôle administratif du système éducatif actuel. A ces questions, les réponses suivantes ont été fournies par les sujets enquêtés :

La gestion de l'enseignement est assurée par l'Etat congolais, à travers le ou les Ministère(s) ayant en charge l'éducation nationale et la recherche scientifique. Ainsi, selon les types des gouvernements, il y a de fois que le Ministère de l'enseignement primaire secondaire et professionnel est séparé de celui de l'enseignement supérieur, universitaire et recherche scientifique.

Les établissements d'enseignement sont gérés, selon les cas, par les chefs d'établissements : l'université est pilotée par un comité de gestion chapoté par un recteur, tandis que l'institut supérieur est géré par un comité de gestion et chapoté par un directeur général.

Cependant, l'école primaire est gérée par un directeur d'école assisté, généralement, par un directeur adjoint.

Selon le financement, l'on distingue les établissements publics, financés par l'Etat et les établissements privés, financés par des personnes privées.

Pour d'amples détails, nous renvoyons le lecteur à la première section du troisième chapitre.

En portant un regard attentif sur la qualité de l'enseignement dispensé depuis la colonisation, nous avons voulu critiquer différents programmes mis sur pied par le pouvoir, en vue de dégager les aspects positifs à pérenniser dans l'enseignement actuel et élaguer tout contenu qui ne s'adapte plus aux besoins de l'heure. Par conséquent, nous avons posé cette question aux enquêtés :

De 1905 à maintenant, il y a eu plusieurs réformes de l'enseignement. Quelles critiques (points positifs et points négatifs) faites-vous desdites réformes?

Les réponses fournies sont condensées dans le tableau 11.

précédent sommaire suivant