WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de l'évolution des recettes de services issues des secteurs Education et Santé au Cameroun de 2003 à  2008 et prévisions à  court terme

( Télécharger le fichier original )
par Hyacinthe KANKEU TCHEWONPI
Institut sous-régional de statistique et d'économie appliquée de Yaoundé - Ingénieur d'application de la statistique 2009
  

précédent sommaire suivant

Section 3 : Analyse de l'évolution des recettes issues du secteur santé

§.1- Evolution des recettes du secteur santé

A la lecture du graphique 6 ci-dessous, on retient que le secteur santé a fourni à l'Etat camerounais plus de 7 milliards de FCFA chaque année sur la période considérée. En effet, le plus faible montant a été observé en 2003 et est d'environ 7,201 milliards, alors que le montant le plus important est celui 2007 et s'élève à 9,512 milliards. En moyenne, ce secteur a généré un peu plus de 8,383 milliards de FCFA chaque année.

Graphique 2: Evolution des recettes du secteur santé de 2003 à 2008

Source : DPB

Parties d'environ 7,201 milliards en 2003, les recettes du secteur santé ont connu une croissance régulière jusqu'en 2007, avec un taux moyen de croissance de 7,23%. On remarque une forte augmentation de ces recettes en 2005 par rapport à 2004 (+10,42%), ce qui pourrait se justifier par une meilleure prise en compte des recouvrements des coûts de la santé dans lesdites recettes. Cependant, on relève une baisse des recettes de services issues du secteur santé en 2008 par rapport à 2007 (- 4,85%).

Pour bien expliquer cette évolution, elle doit être mise en relation avec le comportement de certains éléments qui caractérisent le secteur santé.

§.2- Evolution des facteurs pouvant influencer les recettes du secteur santé

En 2003, le sous-secteur public au Cameroun disposait de 11 hôpitaux régionaux, 129 hôpitaux de districts et assimilés, environ 142 Centres Médicaux d'Arrondissement (CMA) et 1 255 Centres de Santé Intégrés (CSI). Au cours des six (6) dernières années, aucun nouvel hôpital régional n'a été créé, 4 CSI ont été érigés en hôpitaux de districts, tandis que le nombre de CSI n'a cessé de croître avec de nouvelles créations chaque année. En effet, les CSI sont les formations sanitaires de base (ou encore de premier niveau) et leur répartition entre les régions du territoire national est très proche de celle de la population, puisque la logique des nouvelles créations de CSI est de suivre l'évolution de la population et de réduire la distance à parcourir par un patient pour y accéder. Cela se traduit par une irrégularité dans l'évolution du nombre de nouvelles créations de CSI comme on peut le voir dans le graphique 7 ci-dessous. Ainsi, on observe des pics en 2004 et 2007 et des creux en 2006 et 2008.

Graphique 3: Evolution du nombre de nouvelles créations de CSI de 2003 à 2008

Source : MINSANTE

De 2003 à 2008, ce sont donc en moyenne 102 CSI qui ont été créés chaque année, ce qui implique que le nombre de formations hospitalières (et donc le nombre d'actes professionnels) est allé croissant sur cette période, puisqu'une fois créés, les CSI commencent très souvent à fonctionner, même dans des locaux provisoires. Cette évolution corrobore bien celle des recettes de services issues du secteur santé.

Cependant, l'évolution du nombre d'actes médicaux dépend aussi de celle des effectifs du personnel médio-sanitaire et il serait donc nécessaire de la décrire. Notons qu'en 2003, dans les formations hospitalières publiques, on comptait environ 1 794 médecins, 4 972 infirmiers et 1 242 techniciens médico-sanitaires. De même, plusieurs autres facteurs présentent un certain intérêt, mais la non disponibilité des données ne permet pas leur analyse. On peut citer par exemple l'évolution du nombre de lits hospitaliers ainsi que le taux d'occupation de ces lits.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.