WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'évaluation de la qualité physico-chimique et bactériologique de lait cru et diagnostique de brucellose et mammites dans la région de Tlemcen en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Abdelatif Bensalah
Université Abou Bekr Belkaid - Ingénieur d'état en agronomie 2010
  

précédent sommaire suivant

3. Déroulement du processus infectieux:

Avant d'essayer de contrôler la mammite, il faut considérer l'origine et le mode de transmission des micro-organismes qui la provoquent. L'environnement (matières fécales, litière, la peau de l'animal, etc.).(Figure 06, figure 07) abrite de nombreux organismes qui peuvent provoquer la mammite (tableau 09). L'hygiène générale des vaches et de leur environnement immédiat ainsi que de bonnes pratiques, spécialement lors de la traite, sont des moyens simples et efficaces pour contrôler la transmission des mammites. (Michel A.et Wattiaux, 2000)

Etape 1 : La seule porte d'entrée des micro-organismes pathogènes responsables de mammites sera le trayon (figure 08), d'où l'intérêt de sa surveillance particulière. A ce niveau les bactéries vont déjà subir quelques agressions :
 - D'une part par le renouvellement de la kératine des trayons favorisant leur extériorisation
-  D'autre part par les attaques de cellules immunitaires présentes dans le trayon

Etape 2 : Si les germes passent cette première barrière protectrice, ils se développer dans la citerne de la mamelle, (figure 09) cette croissance va être importants compte tenu du fait que le lait est un excellent milieu de vie pour ces micro-organismes. Cependant puisqu'ils ne sont pas encore en phase d'attaque, nous qualifierons cette période de latente.
 

Etape 3 : Les cellules du système immunitaire, provenant du sang circulant dans la mamelle et des noeuds lymphatiques locaux, vont maintenant intervenir mais il y deux raisons à ce phénomène :
   - Le grand nombreux de pathogènes apparus après multiplication
   - Les toxines qui auront été sécrétées par certains organismes tels que les colibacilles

Etape 4 : Cette fois les véritables cellules du système immunitaire vont intervenir, on va donc rencontrer des leucocytes ou des globules blancs (figure 10). Plus particulièrement les granulocytes neutrophiles vont phagocyter les complexes formé² préalablement et débarrasser les restes de la mamelle. (J.M Gourreau, 1995)

Figure 06: Les voies de transmission des mammites (Michel A.et Wattiaux, 2005)

 

-

Figure 07: Les sources de contamination : (J.M Gourreau, 1995)

Figure08: Les portes d'entrées des pathogènes : (J.M Gourreau, 1995)

 

Figure09: Schéma explicatif : (J.M Gourreau, 1995)

Figure 10: Développement des mammites et mécanismes de défense de la vache. (Michel A.et Wattiaux, 2005)

Tableau 09 : Principaux micro-organismes impliqués dans les infections mammaires, leurs caractéristiques et leur prévention :(Jean Duval 2008)

Espèce

Source

principale

Milieu de vie

Facteurs de propagation

Symptômes

Streptococcus

agalactiae

Vaches infectées

Quartier infecté et pis seulement

Utilisation d'un gant commun.

Fièvre peu forte d'environ 24 heures.

Staphylococcus

aureus

Vaches infectées

Sur trayon anormal et pis, trayeuses, vagin, amygdales

Transmis par mains ou gant, pénètre durant la traite.

Souvent très aiguë quelques jours après le vêlage. Peut être fatale. Le quartier enfle et devient mauve. Affecte tout le système rapidement. Dans la forme chronique, durcissement du pis, sécrétion aqueuse, atrophie éventuelle du quartier. Forme intermédiaire avec sécrétion grumeleuse. Lait plus chaud que la normale.

Streptococcus dysgalactiae

Vaches infectées

Quartier infecté, blessé.

 

Enflamment prononcé du ou des quartiers infectés. Lait très anormal. Fièvre forte dans un cas grave.

Streptococcus

uberis

Environnement contaminé

Sur la peau de la vache, la bouche, le sol

Lave-pis négligé,

séchage insuffisant,

manque de litière,

parc boueux.

En flemment prononcé du ou des quartiers infectés. Lait très anormal. Fièvre forte dans un cas grave

Affecte surtout les vaches taries et les génisses.

Escherischia coli

Environnement

contaminé

Sol, litière (copeaux et bran de scie), fumier, eau,

Stalle de vêlage sale,

manque de litière,

lave-pis inadéquat.

Souvent très grave. Peut mener à la perte du quartier et parfois à la mort. Les sécrétions sont maigres et jaunes, contiennent des grumeaux semblables à du son. Fièvre élevée souvent.

Corynebacterium pyogenes

Certains insectes

Vallées humides, boisés

 

Réaction systémique prononcée à cause des toxines produites par la bactérie. Souvent plus d'un quartier est affecté. Ils deviennent durs, donnent une sécrétion épaisse et puante semblable à du fromage et difficile à sortir. Abcès par après qui crèvent et déchargent un pus crémeux et perte de tissus.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy