WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Performance bancaire en période de crise

( Télécharger le fichier original )
par Abdelkader Derbali
Université de Sousse Tunisie - Mastère en finance et banque 2010
  

précédent sommaire suivant

2.2.6. L'étude empirique de Demirguç-Kunt et Huizinga (2000)

Demirguç-Kunt et Huizinga (2000)123(*) ont effectué une étude sur la relation entre la structure du marché financier et la performance bancaire. Cette étude est élaborée pendant la période 1990-1997 pour un échantillon qui comporte tous les pays de l'OCDE et quelques autres pays en voie de développement. Le cadre empirique de cette étude prolonge le travail de Demirguç-Kunt et Huizinga (1999) sur les déterminants de la marge d'intérêts et de la performance des banques pour inclure des index de la structure financière. Les deux auteurs ont utilisé une régression linéaire de la forme suivante :

Iij=á + âBi + ãXj + äSj + åij

Où : Iij : La variable indépendante (Profit /Total Assets ou Net Margin /Total Assets).

Bi : Les variables de banque pour la banque i.

Xj : Les variables de pays pour le pays j.

Sj : Les variables de développement de la structure financière pour le pays j.

åij : Le terme d'erreur.

á, â, ã et ä : Des constantes.

Ainsi, cette équation constitue une mesure de la performance d'une banque. En fait, l'évidence empirique de ses deux auteurs suggère que les banques aient des bénéfices plus élevés et les marges d'intérêts plus importantes dans les systèmes financiers sous-développés. En outre, la meilleure information et plus facilement disponible sur les marchés boursiers permet également à des banques d'évaluer mieux le risque de crédit. Ceci peut mener à une amélioration de la performance bancaire. Plus précisément, le développement de la structure du marché financier peut affecter la performance des banques dans certains temps. Cependant, la structure financière intrinsèque n'a pas une influence significative et indépendante sur la performance bancaire et sur la marge d'intérêts.

2.2.7. L'étude empirique de Bashir (2000)

Bashir (2000) a effectué une étude sur les déterminants internes et externes de la performance des banques islamiques pour un échantillon qui comprend huit pays durant une période de six ans (1993-1998)124(*). Selon cet auteur, la performance bancaire est expliquée par plusieurs variables telles que :

v Internes : la taille, la propriété, les placements à court terme, les prêts, les frais généraux.

v Externes : l'effet de la propriété étrangère, les impôts, la capitalisation boursière.

Dans cette étude l'auteur a utilisé une équation linéaire de la forme suivante :

Lijt = á0 + áiBit + âjXjt + ãtMti + äjCj + åijt

Bit : Les variables de banque pour la banque i dans le pays j à l'instant t.

Xjt: Les variables du pays pour le pays j à l'instant t.

Mti: Les variables du marché boursier dans le pays i à l'instant t.

Cj : La variable Demmy du pays j.

á0, ái, âj, ãt et ä: Des constantes.

åijt  : Le terme d'erreur.

Quatre mesures de performances sont employées dans cette étude à savoir:

v NIM (Net Interest Margin) : C'est la marge nette d'intérêt.

v BTP/TA (Before Tax Profit / Total Assets): C'est le rapport entre le benefice avant impôts et l'actif total.

v ROA (Return On Assets) : C'est le rapport entre le revenu net et l'actif total.

v ROE (Return On Equity): C'est le ratio du rendement des capitaux propres.

Les résultats de cette étude indiquent que les grands prêts aux rapports de capitaux mènent à une rentabilité plus élevée. Ainsi, les banques d'appartenance étrangère sont plus profitables que leurs contreparties domestiques. Ajoutant aussi, que les impôts implicites et explicites affectent les mesures de la performance bancaire négativement. En outre, les conditions macro-économiques affectent positivement les mesures de la performance bancaire. Enfin, les marchés boursiers sont complémentaires avec les banques pour assurer le bon financement de l'économie.

* 123 _ Demirguc-Kunt. A. Huizinga. H. (2000), « Financial Structure and Bank Profitability », Policy Research Working Paper, N°2430, PP 1-15.

* 124 _ Bashir. A. M. (2000), « Assessing the Performance of Islamic Banks: Some Evidence from the Middle East », Grambling State University, PP 1-10.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !