WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Performance bancaire en période de crise

( Télécharger le fichier original )
par Abdelkader Derbali
Université de Sousse Tunisie - Mastère en finance et banque 2010
  

précédent sommaire suivant

2.4. L'Amérique latine devant les menaces de la récession économique mondiale 

L'Amérique Latine parait avoir été davantage frappée par les conséquences de la crise financière 2007-2009 sur l'économie réelle que par la crise financière elle-même. Les économies des pays de l'Amérique Latine sont devenues plus solides face à des chocs monétaires externes et une décennie d'ajustement monétaire et budgétaire. Elles ont favotisé une réduction sensible de la dette extérieure : 32% du PIB en 2008 contre 59% en 2003 selon le FMI.

En outre l'activité des différents pays reste perturbée. Selon Rifflart (2009), la plupart des pays qui sont entrés en récession dans la période de crise ont encore un taux de croissance négatif et ceci sous l'effet des différents facteurs72(*) :

v Chute de la demande étrangère73(*).

v Baisse des termes d'échanges sur les matières premières alimentaires et industrielles.

v Dégradation des anticipations74(*).

v Contraction des demandes intérieures75(*).

Dans le contexte de l'impact de la crise sur les économies de l'Amérique Latine, les soldes courants sont améliorés alors que les importations sont baissées plus que les exportations. Entre le deuxième trimestre de 2008 et le deuxième trimestre de 2009. Le solde est passé de -1.5% à -0.6% au Brésil, de 0.9% à 5.6% en Argentine, de 0.3% à 2.9% au chili (Tableau n°13).

Tableau n°13. Amérique Latine : résumé des prévisions

 

2007

2008

2009

2010

PIB

Argentine Brésil Mexique

5,5

8,7

5,7

3,3

3,9

6,7

5,0

1,4

- 3,0

1,1

-0,7

-8,4

2,4

2,9

3,1

1,6

Importations Exportations Demande adressée

11,9

6,3

6,3

7,2

-1,1

1,5

-17,8

-16,4

-15,4

7,0

7,4

6,7

Variations par rapport à la période précédente, en % Sources : FMI, calculs et prévision OFCE octobre 2009

D'ailleurs, la crise financière s'est propagée aux économies émergentes par un mécanisme de contagion financière. Ainsi, l'effondrement du marché des « subprimes » suivi par la faillite de Lehman Brothers ont eu pour conséquence une brusque et profonde perte de confiance vis-à-vis des institutions financières qui s'est propagée de manière globale aux systèmes bancaires (économies émergentes ou non), se traduisant par un effondrement des marchés boursiers et le gel sur des marchés de crédit, en particulier interbancaires. Les conséquences réelles de la crise actuelle sont une récession économique d'ampleur historique.

D'un point de vue global, les banques des pays Latinos Américains sont touchées par la crise financière. En fait, la plupart des banques ont enregistré des rendements décroissants suite à la propagation de la récente crise (2007-2009). Au final, il apparaît au vu des mesures prises de façon généralisée pour indiquer que les systèmes bancaires des pays Latinos Américains ont subi une crise provoquée par la pénurie de liquidité76(*).

Tableau n°14. La rentabilité des banques de l'Amérique Latine (ROE en %)

Les pays

2005

2006

2007

2008

Argentine

12,3

11

7,56

2,13

Brésil

8,33

7,49

4,32

1,09

Chili

10,72

9,11

3,41

-0,13

Colombie

6,4

4

2,8

0,66

Uruguay

7,81

7,23

2,77

-1,17

Mexique

11,63

10,51

5,12

1,43

Source. Natixis, Datastream, 2009.

* 72 _ Rifflart. C. (2009), « Amérique Latine : l'âge de la maturité », Revue de l'OFCE, Octobre, P 254-255.

* 73 _ Entre le troisième trimestre de 2008 et le deuxième trimestre de 2009, les exportations régionales ont baissé de 22% en volume, les pays les plus ouverts ou les plus spécialisés étant davantage frappés que les autres.

* 74 _ Sur un an, les créances au secteur privé ont continué d'augmenter jusqu'à l'été de 2009 mais à un rythme deux fois moins rapide au Brésil, en Argentine et au Venezuela. Ils baissent au Mexique et stagnent au Chili et en Colombie.

* 75 _ La consommation des ménages a baissé dans plusieurs pays tandis que l'investissement s'effondrait de près de 20% sur un an au Brésil, au Chili, au Mexique et en Argentine.

* 76 _ Gurtner. B. (2010), « La crise économico-financière et les pays en développement », Revue Internationale de Politique de Développement, N°1, PP 2-9.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.