WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Performance bancaire en période de crise

( Télécharger le fichier original )
par Abdelkader Derbali
Université de Sousse Tunisie - Mastère en finance et banque 2010
  

précédent sommaire suivant

2.6. Les perspectives économiques suite à la crise financière 

2.6.1. Les perspectives de croissance 

Avec les menaces de faillite des systèmes bancaires, qui financent l'économie, les pouvoirs publics des différents pays ont été poussés à intervenir pour empêcher la continuité de la situation de faillite. Dans ce cas, les autorités vont retrouver les solutions possibles pour aboutir à une situation bancaire et financière saine.

Noyer (2008) a constaté que la crise a mis en évidence la nécessité de repenser les fondements de la régulation des systèmes financiers et à raviver les discussions sur l'architecture de leur supervision79(*).

En outre, les systèmes financiers sont demandés à adopter des solutions à court terme et à long terme80(*) :

v A court terme :

Les banques centrales doivent prendre des mesures pour éviter les ajustements des cours, essentiellement, due à des motifs spéculatifs.

v A long terme :

· Le renforcement du cadre prudentiel.

· La supervision et l'encadrement des agences de notation.

· Le renforcement des exigences en fonds propres pour les produits complexes.

· L'examen approfondi du régime prudentiel en vigueur pour les banques, des systèmes comptables et des périmètres de consolidation.

Bourven et Zehr (2009)81(*) ont proposé certaines solutions pour lutter contre la crise financière 2007-2009, à savoir :

v Les banques doivent revenir à leur métier de base : financer les agents économiques.

v L'importance des restructurations bancaires et financières.

v Renforcer le contrôle interne : Tant que les normes prudentielles de Balle II accordent une grande importance au contrôle interne. Les établissements financiers doivent s'assurer qu'ils disposent des outils adéquats de contrôle des différents risques et les autorités de régulation vérifient cette adéquation.

v La bonne utilisation du contrôle externe.

v Utiliser des méthodes adéquates au niveau de l'analyse des dossiers de crédits pour lutter contre le risque de crédit et de solvabilité.

v Respecter les différents ratios issus des réglementations prudentielles pour s'exposer contre le risque de liquidité.

2.6.2. L'action fournie par les banques centrales 

Depuis le déclenchement de la crise 2007-2009, les banques centrales ont fait preuve d'une grande réactivité et ont mis en oeuvre une coordination renforcée de leurs actions (Banque Centrale Européenne (BCE), Réserve Fédérale Américaine (FED), Banque d'Angleterre) : des opérations coordonnées en dollars ont été effectuées, de même que des accords de swap.

Dans ce cadre, les Etats ont prévu de lancer des politiques de relance pour réduire l'ampleur de la crise financière :

v La solution américaine par le plan PAULSON (en septembre 2008): L'Etat Américain rachète auprès des banques tous leurs crédits douteux en leurs accordant 700 milliards de dollars. Ainsi, Une partie des crédits seront remboursés, pour les autres, l'Etat est propriétaire des biens immobiliers. De ce fait, pour réduire les conséquences négatives de la crise, la FED a baissé progressivement ses taux directeurs d'un demi-point son taux directeur principal, ramené de 5,25 % à 4,75 %.

v  Le 14 octobre 2008 l'Australie a annoncé un plan de relance de 65 Milliards de dollars Américains.

v Le 30 octobre 2008, le Japon a annoncé un plan de relance de 260 Milliards de dollars Américains. 

v Le 5 novembre 2008, l'Allemagne a annoncé un plan de 63 Milliards de Dollars Américains. 

v Le 24 novembre, le gouvernement du Royaume-Uni a annoncé un plan de relance de 30 Milliards de Dollars Américains.

v La solution Britannique est de nationaliser en partie les banques en les recapitalisant.

v La solution de la France a été de dire aux banques: on vous assure tous vos crédits douteux, mais sans les racheter.

* 79 _ Noyer. C. (2008), « Réflexions sur la crise », Tokyo, 17 Novembre.

* 80 _ Banque de France, « La direction de la stabilité financière », document de travail, 2008.

* 81 _ Bourven. M, Zehr. Y. (2009), « La crise bancaire et la régulation financière », Rapport du conseil économique social et environnemental.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.