WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une analyse de la filière plants améliorés d'arbres forestiers dans le grand sud du Cameroun


par Dingues Ghislain Tchounji
Faculté d'Agronomie et des Sciences Agricoles (Université de Dschang) - Ingénieur Agronome (Option: Economie et Sociologie) 2012
  

précédent sommaire suivant

8.2. Limites de l'étude

Nous voulons à travers ce paragraphe présenter les éventuels limites de cette étude.

La principale limite de l'étude est que les données obtenues faisaient appel à la mémoire des enquêtés. Cette étude se base sur les déclarations des enquêtés, pourtant ces derniers ne tiennent pas une comptabilité stricte. Ce qui expliquerait la trop grande variabilité observée dans les réponses, car les informations obtenues peuvent avoir été surestimées ou sous-estimées.

Les clients des groupes résidaient parfois dans des villes éloignées de celles de la pépinière. La rencontre avec les utilisateurs de plant à été difficile et coûteuse.

Cependant, ces limites n'ont pas hypothéqué les résultats de l'étude.

8.3. Les perspectives

Au vue de tout ce qui précède, de nouvelles études pourront s'articuler autour des axes suivants :

- commercialisation des plants améliorés ;

- une analyse comptable des pépinières ;

- étude de la dynamique des groupes producteurs de plants agroforestiers;

- stratégies de renforcement des capacités des pépiniéristes ;

- Stratégie d'autofinancement des groupes de pépiniéristes ;

- une étude des méthodes de vulgarisation agroforestiére au Cameroun.

précédent sommaire suivant