WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments d'une philosophie de l'espace chez Ernest Cassirer

( Télécharger le fichier original )
par Marcellin Tibérius KALOMBO MBUYAMBA
Université catholique du Congo - Diplôme d'études approfondies  2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAP. I

L'ESPACE DANS LE SILLAGE DE LA TRADITION HISTORIQUE

I.0. Introduction

Ce chapitre se veut un aperçu historique sur la question de l'espace. Nous adoptons ici, une orientation physique ou cosmologique. L'homme s'est toujours préoccupé du problème de l'univers depuis son apparition sur la terre. La cosmologie ici, est sous entendue comme le lieu dans lequel l'homme habite et comme un réceptacle des choses. Cette étude s'avérait problématique voire énigmatique dans l'histoire de la philosophie. C'est ce qui a incité certains philosophes d'affirmer que l'espace est un non-être et d'autres, de le renvoyer du coté de la divinité, parce que l'espace comme étendue, se considérait comme illimité, infini, d'où est née la conception de l'espace absolu.

Enfin, une autre conception atteste que l'espace est un phénomène subjectif crée de toute pièce par le sujet connaissant à travers la perception, c'est la tendance empiriste. C'est ainsi que la première partie de ce chapitre, aborde la question de l'espace dans la tradition historique comme étant réelle et absolue. La deuxième partie quant à elle, traite la question de l'espace dans la tradition empiriste, qui pense que l'espace est crée à partir de notre manière subjective de percevoir le monde. Ces deux orientations constituent l'ossature de ce chapitre.

I.1. L'espace absolu dans la tradition historique

Nous pouvons nous poser la question de savoir comment peut-on aborder la question de l'espace absolu chez les grecs anciens en considérant ces derniers comme ceux qui ont initié la tradition d'une théorie de l'espace absolu. Les anciens et les modernes se sont attelés à cette théorie, parce qu'ils trouvaient que l'espace étaient réel, illimité, infini. Cette conception a commencé à partir des Grecs anciens jusqu'à Newton.

I.1.1. Les atomistes

Les atomistes sont des philosophes qui ont existé avant l'avènement de la philosophie socratique. Ils ont pensé que l'univers ou les choses sont constitués des petites particules infinies qu'ils appelaient « atomes ». Du point de vue de la problématique de l'espace, ils ont souligné la portée de cette découverte mais ont eu du mal à élucider le caractère logique de l'espace abstrait. Leucippe de Milet et Démocrite d'Abdère, avaient développé un système dans lequel, seuls sont réels les atomes et le vide. Les atomes sont indestructibles, infinis en nombre, et en mouvement continuel, avec des collisions incessantes dans un vide infini. L'espace des atomistes, selon Démocrite était un réceptacle infini des corps. Cet espace infini, n'était ni homogène et anisotrope. Il y avait en effet, une direction privilégiée pour le mouvement des atomes, la verticale (clinamen). Aussi, dans leur conception, l'espace est un non-être et ce non-être, une réalité vraie, bien qu'il soit, inintelligible, insaisissable. D'où la notion de l'espace absolu.

Cette tendance s'explique par le fait que l'espace est un réceptacle universel de la matière, antérieur au moins logiquement, à l'existence des corps, capable de survivre à leur disparition, immobile, exempté de tout changement et illimité en extension. Cette représentation a donné lieu à la célèbre « théorie de l'espace absolu »4(*). Il s'ensuit que, la théorie de l'espace absolu est la plus ancienne des toutes les théories cosmologiques de l'espace. Mais, ces anciens, qui l'avait élaboré comme Leucippe, Démocrite, Lucrèce, Epicure, ont professé cette théorie en affirmant que l'espace absolu était nécessaire, incréé et eternel. Cette théorie des atomistes était récupérée par Platon pour fonder sa géométrie.

* 4 D.NYS, Notion d'espace, Bruxelles, les éditions de Robert Sand, 1921, p.20.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net