WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments d'une philosophie de l'espace chez Ernest Cassirer

( Télécharger le fichier original )
par Marcellin Tibérius KALOMBO MBUYAMBA
Université catholique du Congo - Diplôme d'études approfondies  2012
  

précédent sommaire suivant

II.2.2. L'espace esthétique

Pour Cassirer, l'espace esthétique tel qu'il se déploie dans les arts plastiques singuliers, dans la peinture, dans la sculpture et dans l'architecture, nous pousse à changer de direction ou le paradigme d'ordre spatial. Dans la sphère de l'espace esthétique, nous sommes plongé dans la pure présentation de la réalité : « toute présentation authentique n'est en rien simple copie passive de la forme du monde, mais elle est un nouveau rapport dans lequel l'homme se pose face au monde ».57(*)

En effet, Cassirer cite Schiller qui, dans ses « Lettres sur l'éducation esthétique », affirme que la « contemplation, la réflexion qu'il considère comme la présupposition fondamentale et le moment fondamental de l'intuition esthétique, est le premier rapport libéral de l'homme à l'univers qui l'entoure ».58(*) La particularité de la forme artistique donne lieu à l'espace esthétique. Avec l'espace mythique et l'espace esthétique, il y a les modes parfaitement concrets de l'espace par rapport à l'espace géométrique, qui se constitue en schéma abstrait projeté par les figures.

En rapport avec l'espace mythique, Cassirer pense que, l'espace esthétique est aussi considéré comme un espace de vie édifié à partir des forces du sentiment pur et de l'imagination. Dans l'espace esthétique, le sentiment et l'imagination ont gagné le terrain et, ont un nouveau degré de liberté. L'espace artistique comme l'espace mythique, est empli et pénétré des valeurs d'expressions qui sont intenses. Cet espace est également animé et mis en mouvement par les oppositions dynamiques les plus fortes : « mais ce mouvement n'est cependant plus le mouvement vital immédiat qui s'exprime dans les affects mythiques fondamentaux de l'espoir et de la peur, dans l'attirance et la répulsion magique, dans l'avidité de la saisie du sacré et dans l'honneur du contact avec l'interdit et le profane ».59(*)

Il s'ensuit que, une nouvelle forme d'objectivité voit le jour dans la perspective de l'espace esthétique. L'objet de la présentation artistique s'est porté à une nouvelle distance, il s'est éloigné de moi. Ainsi, le démoniaque du mythique est ici vaincu et rompu. Ce démon n'englobe plus l'homme avec ses forces mystérieuses et inconnues, il ne l'enchaine plus avec ses liens magico-mystiques, mais il est devenu dans la perspective esthétique, le contenu proprement dit de la présentation esthétique. Ainsi, l'espace esthétique n'est plus considérer comme l'espace mythique, c'est-à-dire une imbrication et un jeu d'alternance de forces qui saisissent l'homme de l'extérieur et le maitrisent au moyen de sa violence effective. Notre dissertation doctorale approfondira cette notion en long et en large pour le moment, abordons la question de l'espace théorique surtout dans le domaine mathématique.

* 57 E. CASSIRER, Espace mythique, espace esthétique, espace théorique, O.c., p.111.

* 58 SCHILLER, Lettres sur l'éducation esthétique, Paris, Aubier-Montaigne, p.307, cité par Cassirer dans ID.

* 59 E.CASSIRER, O.c., p.112.

précédent sommaire suivant