WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quelle est la génération de suisse romande la plus propice au tourisme durable?


par Julie Porchet
Ecole hôtelière de Lausanne  - Bachelor of Science in International Hospitality Management 2013
  

précédent sommaire suivant

Annexes:

Annexe 1 - Critères mondiaux du Tourisme durable :

A. Démontrer l'effectivité d'un management durable.


· A.1. L'entreprise a mis en place un système de management de la durabilité à long terme convenant à sa réalité et sa taille, et qui convient.


· A.2. L'entreprise agit en conformité avec toutes les lois et règlements (y compris entre autre, de la santé, la sécurité, du travail, et les aspects environnementaux).


· A.3. Tous les membres du personnel reçoivent une formation en ce qui concerne leur rôle dans la gestion des pratiques environnementales, socioculturelles, de santé et de sécurité.


· A.4. La satisfaction du client est mesurée et des mesures correctives sont prises si nécessaire.


· A.5. Les documents promotionnels sont exacts et complets et ne promettent pas plus que ce que l'entreprise peut délivrer.


· A.6. Conception et construction de bâtiments et d'infrastructures:

? A.6.1. Respecter les exigences des zones protégées et de patrimoine;

? A.6.2. Respecter le patrimoine naturel et culturel lors de l'implantation, la conception, l'évaluation d'impact, et les droits fonciers et d'acquisition;

? A.6.3 utiliser des principes localement appropriés de construction durable;

? A.6.4 assurer l'accès pour les personnes ayant des besoins spéciaux.


· A.7. Informations et interprétation sur l'environnement naturel, la culture locale, et le patrimoine culturel sont fournies aux consommateurs, ainsi que les explications de comportement approprié lors des visites de zones naturelles, de cultures vivantes, et des sites du patrimoine culturel.

B. Maximiser les avantages sociaux et économiques pour la communauté locale et minimiser les impacts négatifs.


· B.1. L'entreprise soutient activement les initiatives pour le développement social et l'infrastructure communautaire, y compris, entre autres, l'éducation, la santé et l'assainissement.


· B.2. Les résidents locaux sont employés, y compris aux postes de direction. Une formation est offerte selon les besoins.


· B.3. Des biens et des services locaux et issus du commerce équitable sont achetés, dans la mesure du possible, par l'entreprise.


· B.4. L'entreprise offre les moyens pour le développement et la vente des produits des petits entrepreneurs locaux basés sur la nature, l'histoire et la culture locale (y compris la nourriture et les boissons, l'artisanat, les arts vivants, les produits agricoles).


· B.5. Un code de conduite pour les activités conduites dans les communautés autochtones et locales a été élaboré, avec le consentement et en consultation avec les communautés.


· B.6. La société a mis en oeuvre une politique de lutte contre l'exploitation commerciale, en particulier des enfants et des adolescents, y compris l'exploitation sexuelle.


· B.7. La société est équitable dans le recrutement des femmes et des minorités locales, notamment dans des postes de direction, tout en limitant le travail des enfants.


· B.8. La protection juridique internationale ou nationale des salariés est respectée, et les employés sont payés un salaire minimum.


· B.9. Les activités de la société ne remettent pas en cause la fourniture des services de base comme l'eau, l'énergie ou l'assainissement pour les communautés voisines.

précédent sommaire suivant