WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mourir au Burundi: gestion de la mort et pratiques d'enterrement (de la période pré- coloniale à  nos jours )

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel NIBIZI
Université du Burundi - Licence en histoire 2005
  

précédent sommaire suivant

II. 4. 5. Cimetière des militaires allemands de1914-1918

Contrairement aux cimetières de l'intérieur du pays, pour la plupart laissés pour compte, le cimetière allemand de Rugombo (à 70 km de Bujumbura sur la route nationale n° 5) se remarque par son bon entretien. Il est bien clôturé par un mur en

109. A.A.Sami, op. cit, p.34

58

moellon d'une hauteur d'un mètre et demie. Signalons que ce mur a été construit en 1997 sur l'initiative de l'Ambassade d'Allemagne. Le cimetière s'étend sur une longueur de 28 mètres sur 18 mètres de large. Tout autour, se trouve un espace libre de 6 mètres, balayé chaque matin. A l'intérieur de la clôture, les tombes sont formées de 7 rangées. Une rangée en comprend deux, tandis que les six autres en abritent six chacune. Sur chaque tombe sont plantés un rosier et d'autres fleurs, entretenus régulièrement par un travailleur engagé par la Représentation diplomatique allemande. Par souci de propreté, du gravier est mis entre les rangées.

Des épitaphes portées par une croix en béton comme EIN UN BEKANNTER DEUTSCHER SOLDAT GRAB-NR-31 ou EIN UN BEKANNTER DEUTSCHER ASKARI GRAB-NR-5 sont visibles. D'après la lettre du Service d'Identification et de Sépulture des Victimes de la Guerre dépendant du Ministère de l'Intérieur Belge, dont l'objet est le suivant: "Cimetière allemand 1914/18 à Nyakagunda (Route Usumbura-Costermansville), Congo Belge"110, il s'agirait des corps de 28 soldats Askari et de deux officiers allemands. On suppose qu'il s'agit d'un cimetière qui a été établi plus tard par les autorités Belges, par suite du regroupement de corps se trouvant dans la région. Ainsi, les soldats allemands suivants pourraient y avoir été inhumés:111

1. Hauptmann Schimmer, tombé le 12.1.1915 près de Luvungi (Urundi)

2. Oberleutnant Leitner, tombé le 12.1.1915 près de Luvungi (Urundi)

3. Ldwn Hurstel, tombé le 27.9.1915 près de Luvungi (Kamanyola)

4. Freiwilliger Brillwitz, tombé le 27.9.1915 près de Luvungi (Kamanyola)

5. Ldtstm MECHAU, tombé le 24/4/1916 près de Shangugu

6. Vizewn TRIEBEL, tombé le 6.6.1915 près du fleuve Mpanja

A côté de ce cimetière, il y a un autre dit européen à Kitega qui abrite toujours deux tombes de militaires allemands:112 celle de STEIDL Hans, décédé le 9/6/1916 et celle de WERSTEMEIER Richard, sur laquelle est apposée une plaque avec l'inscription exotérique suivante :

Richard Westermeier, K. U. K. L. Imf. K . R . 8. et Adjudant des Majors M. Wintgens + 12-6-1916 am.

110. Archives nationales, Lettre du Ministère de l'Intérieur Bruxelles, du 21 juin 1955.

111. Ibid.

112. Archives nationales, Lettre n°10723 G31 du 1.12.1955 au Vice -Gouverneur Général , Gouverneur du Ruanda -Urundi, Procès -verbal concernant l'identification de tombes de militaires allemands au Ruanda-Urundi.

59

Photo n°3: Cimetière des militaires allemands de Rugombo II. 4. 6. Les nécropoles royales

Les nécropoles royales sont difficilement identifiables à cause de l'absence de leur entretien d'une et de leur localisation géographique dans des zones non accessibles.

Elles se composaient de deux ensembles. Les résidences funéraires des rois eux-mêmes, échelonnées sur la frange orientale de la Kibira, de la frontière rwandaise au sud de la source de la Ruvubu (le bois sacré de Budandari étant censé abriter quatre rois anciens et les derniers rois reposent respectivement, Ntare Rugamba à Buruhukiro, Mwezi Gisabo à Remera et Mutaga Mbikije à Ramvya) et d'autre part les bois sacrés de Mpotsa ou Bunyange qui accueillaient les reines -mères.113

113. J.P.Chretien, "Les arbres et les rois, sites historiques au Burundi", Culture et société. Revue de civilisation burundaise, 1978, p.40

60

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.