WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement de l'industrie musicale en Grande-Bretagne de l'entre-deux-guerres aux années Beatles : une trajectoire d'innovation globale?

( Télécharger le fichier original )
par Matthieu MARCHAND
Université Michel de Montaigne - Bordeaux III - Master Histoire 2012
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 8 : LA RECONSIDÉRATION DES STRUCTURES
EXISTANTES

Ce chapitre s'interroge sur l'un des aspects primordiaux au fonctionnement de l'industrie musicale : le dyptique majors / labels indépendants. Si ce phénomène était déjà apparu aux États-Unis au moment de la naissance du rock and roll, il se reproduit avec une intensité et une spécificité accrue à partir du milieu des années soixante en Grande-Bretagne, dans le sillage creusé par les Beatles. Mario d'Angelo338 parle très justement de « périphérie » et de « centre » pour désigner de manière représentative cette dichotomie qui n'englobe pas seulement la structure industrielle des firmes mais aussi tout un réseau de facteurs culturels et sociaux à prendre en compte. Ce sont ces aspects qui dynamisent le plus l'industrie du disque puisqu'autant les majors anglaises, homogène dans leur ensemble, constituent la force centripète se chargeant à la fois de la production, de l'édition, de la fabrication et de la distribution, autant la « nébuleuse » d'entreprises de production (la périphérie) qui existe en parallèle se cantonne le plus souvent dans la seule production de programmes pour des raisons que je vais tenter d'expliquer. La dynamique du secteur dépasse en outre l'opposition biaisée entre le caractère industriel du côté des « grands », et artisanal du côté des « petits ». Jusqu'à quel point les majors se sont elles vues déstabilisées par l'avènement des indépendants ? Les conséquences de ce renversement des tendances sont elles mesurables sur le long terme ?

I/ Les majors : centralisation et distribution

338 Cf. ANGELO, Mario d', La renaissance du disque : les mutations mondiales d'une industrie culturelle (1989).

Le développement de l'industrie musicale en Grande-Bretagne met fondamentalement la place des majors du disque sur le devant de la scène. Le succès colossal des Rolling Stones (Decca) et des Beatles (Parlophone/EMI), bien que ces derniers aient été rejetés plusieurs fois avant d'être engagés par EMI, montre dans un premier temps une ouverture de l'industrie, qui ne cantonnait plus le rock uniquement à un public ouvrier où à une classe sociale particulière, et prouve que les grandes compagnies, même si elles ne représentent qu'une fraction du paysage discographique, réalisent à elles seules la plus grande partie des ventes mondiales. Pour plus de clarté, j'ai délibérément choisi de revenir quelques années en arrière afin de mieux comprendre les liens noués par les majors du disque avec la naissance de nouveaux courants musicaux.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.