WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Achats publics / MOP responsables

( Télécharger le fichier original )
par Mathieu PACAUD
ESTP - Ingénieur Spécialité Bâtiment 2014
  

précédent sommaire suivant

1) Achat Responsable : quels enjeux et problématiques associées ?

1.1 Chapitre introductif : découverte et exploitation des énergies, un démultiplicateur de croissance.

Amorcée par la révolution industrielle du XIXe siècle, freinée par les Grandes Guerres puis relancée par la naissance de l'industrie pétrolière à partir des années 50, l'évolution démographique mondiale va exploser dès le début du XXe siècle, nous faisant passer d'une population de 1,76 Milliards d'habitants en 1900 à plus de 7,2 Milliards en 2014 soit une population globale plus que quadruplée.

Cette explosion démographique, qui n'en est pas encore à son point culminent puisque la population totale est estimée à 9 Milliards d'individus pour 2050, fait planer de sérieux enjeux à la fois sociaux, économiques et environnementaux au-dessus de nos têtes (gestions des ressources, besoins en alimentation, empreinte carbone, crises économiques, gestion des déchets, formation et développement des compétences, perte de diversité, inégalités, chômage, éthique...) et plus encore pour les générations futures.

Cette croissance démographique et technologique ainsi que notre capacité croissante à polluer la planète, sont en grande partie liées à la découverte et à l'exploitation massive des énergies fossiles de manière démesurée et incontrôlée. Si l'exploitation du charbon a débutée bien avant, c'est l'industrie pétrolière, à partir de 1955 qui va réellement amorcer la « boulimie » énergétique de la fin du XXe siècle. Il faut avoir conscience qu'un litre d'essence, vendu environ 0,5 € hors taxes et frais de distribution, peut produire environ 4kW.h d'énergie mécanique soit l'équivalent de l'énergie développée par 4 cyclistes professionnels en une étape de course type tour de France ; la différence de rapports énergie produite/prix entre le pétrole et l'énergie humaine est ainsi drastique. Dans cette même optique, certains calculs ont abouti à la conclusion que la consommation d'un individu en 2000 correspondait à un équivalent de 100 « esclaves énergétiques ». On comprendra aisément qu'une telle puissance subitement mise à notre disposition ai pu engendrer les sérieux problèmes, environnement principalement mais aussi sociaux et économiques de part notamment les inégalités crées par la mise à disposition et l'utilisation déphasée dans le temps de ces énergies, que nous connaissons actuellement.

Il nous faut donc apprendre à consommer, concevoir et acheter différemment. Si la prise de conscience de ces différents enjeux a débuté dès la seconde moitié du XXe siècle, c'est dans le rapport Brundtland, publié en 1987, qu'apparaît la première définition du Développement Durable et qui reste, pour de nombreux experts, la définition modèle :

« Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de besoin, et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d'accorder la plus grande priorité, et l'idée des limitations que l'état de nos techniques et de notre organisation sociale imposent sur la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

Cette définition semble cependant axée sur les aspects sociaux et environnementaux du développement durable, en laissant de côté le troisième pilier qu'est l'aspect économique. Malgré la bonne volonté et la prise de conscience croissantes de nombreux états un dilemme de taille freine bien souvent les négociations internationales : comment demander aux pays émergeant de consommer moins lorsque, à eux seuls, les pays industrialisés sont responsables de près de 80% des émissions de gaz à effet de serre cumulées dans l'atmosphère depuis 1900 alors qu'ils représentent à peine plus de 15% de la population mondiale. S'il est certain que les pays les plus « responsables » devraient fournir de plus gros efforts et appuyer les pays en voie de développement dans leur

ESTP Mathieu PACAUD

Marchés Publics de travaux - Achats Responsables Page 7 sur 70

croissance il apparaît aussi important de démontrer aux entreprises les bénéfices quantifiables, en particulier financièrement, que peuvent apporter l'intégration d'une démarche socialement, environnementalement et économiquement responsable.

Ce mémoire portera principalement sur le domaine des travaux de construction ou de réhabilitation réalisés par des entreprises ou acteurs publics tels que Radio France et qui, comme nous allons le voir, représente un levier important pour la formation d'une société plus responsable.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut