WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les pratiques foncières locales en milieu rural et leur impact sur le développement agricole cas de la chefferie de Ngweshe.

( Télécharger le fichier original )
par Isaac Bubala Wilondja
Institut Supérieur de Développement Rural de Bukavu - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

III. Faciliter aux ménages ruraux l'accès au crédit agricole et aux intrants :

« C'est un mal nécessaire » s'est exclamé un producteur du groupement de kamisimbi. Ce qui fait peur chez les producteurs c'est le remboursement au cas où la campagne a connu un échec. Mais ailleurs, le facteur accès au crédit agricole a donné des bons résultats. Tout en maintenant la rigueur dans le remboursement des crédits et un taux d'intérêt promotionnel, ceux-ci devraient être aussi accessibles aux techniciens qui n'ont pas encore suffisamment des moyens financiers et qui devront empêcher par des exemples. « Le revenu non agricole ainsi que l'accès aux institutions de la finances rurale informel constituent des véritables leviers de l'acquisition de l'investissement dans un environnement caractérisé par le rationnement du crédit formel.

Le crédit obtenu devra faciliter la prise en charge d'une partie de la main d'oeuvre, de l'amélioration des conditions du travail. Dans ce cas, l'Etat devra subventionner les engrais et en faciliter l'accès en s'appuyant sur l'expérience du Rwanda comme déjà retenu à l'article 28 du code agricole (2011) : « l'Etat, la province et l'entité territoriale décentralisée prennent toutes les mesures nécessaires pour assurer le couverture totale des besoins nationaux en intrants agricoles de qualité » et dans son préambule qui a retenu pour cette cause la création d'un Fond national de développement agricole et sa gestion en synergie avec les institutions financières bancaires et non bancaires. Dans ces conditions, même le warrantage pourra être accepté comme model de garantie aux crédits sollicités.

63

La RDC est signataire de la charte d'Abuja sur les engrais et la révolution verte du 12 juin 2006, par celle-ci, « les Etas membres de l'Union africaine doivent prendre les actions spécifiques pour améliorer l'accès des agriculteurs aux semences des qualités, à des infrastructures d'irrigation, aux services de vulgarisation, aux informations du marché et aux analyses et cartes de sol pour faciliter l'utilisation effective et efficiente des engrais inorganiques et organiques tout en veillant aux aspect de protection de l'environnement ». Cette déclaration reconnait aussi que « les paysans africains sont confronter à des multiples contraintes dont la faible productivité des sols, la difficulté d'accès aux nouvelles technologies agricoles et des marchés restreins et inefficaces. Sans des intrants en quantité suffisantes et de la qualité requise, les paysans sont souvent incapables de satisfaire les besoins alimentaires de leurs familles, encore moins ceux d'une population en rapide croissance. Pour nourrir leurs familles et leurs pays les paysans doivent passer des pratiques agricoles extensives à faible rendement à des pratiques plus intensives à haut rendement, avec une plus forte utilisation des semences améliorées, des engrais et de l'irrigation. Tout effort visant à réduire la faim sur le continent, doit d'abord passer par la restauration des sols très épuisés. En effet, les sols d'Afriques sont devenus les plus pauvres du monde du fait de l'épuisement continu des éléments nutritifs depuis de nombreuses décennies. Selon les estimations, le continent perd l'équivalent de plus de 4 milliards de dollars US en élément nutritifs chaque années : un phénomène qui mine la capacité du continent à se nourrir ».

Le crédit en espèce sera couplé d'un crédit en cheptel (gros et petit bétail) pour mieux asseoir la gestion intégrée de la fertilité du sol. Le discours sur les engrais chimiques seuls n'est pas encourageant pour ceux qui veulent adopter leur utilisation.

précédent sommaire suivant









Aidez l'hopital de Montfermeil

Moins de 5 interactions sociales par jour