WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement local participatif dans le contexte de la décentralisation en Côte d'Ivoire: le cas du chef-lieu de la région du Nàézi (Dimbokro).

( Télécharger le fichier original )
par BAH ISAAC KOUAKOU
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE COCODY - DOCTORAT UNIQUE 2014
  

précédent sommaire suivant

Chapitre II-CADRE METHODOLOGIQUE

Ce chapitre évoque la démarche méthodologique, c'est-à-dire l'ensemble des méthodes utilisées pour réaliser cette étude, ainsi que les différentes étapes qui l'ont rythmée.

II.1-Méthodes d'analyse des données.

Notre étude porte sur le développement local participatif dans le cadre de la décentralisation à Dimbokro. Il s'agit de déterminer les mécanismes de construction des rapports sociaux autour de la participation de la population de Dimbokro au développement local.

Dans cette recherche, la nature du thème nous impose la saisie, la compréhension des mécanismes, des actions menées avec la participation de la population.

Deux méthodes ont été mobilisées pour cette étude, à savoir la méthode dialectique de DE BRYUNE et la méthode stratégique de Michel CROZIER.

II.1.1- Méthode dialectique

« La dialectique est la plus complète, la plus riche et, semble-t-il la plus achevée des méthodes conduisant à l'explication en sociologie.

Elle part de la constatation très simple des contradictions qui nous entourent »46.

Méthode de critique et de controverse certes mais aussi méthode historique, comparative, fonctionnelle, la méthode dialectique n'est rien d'autre que la science des lois générales, du mouvement et du développement de la nature, de la société humaine et de la pensée.

46 Madeleine GRAWITZ (1996), Méthodes des sciences sociales, Paris, Dalloz, Page 399.

79

La méthode dialectique en effet considère que tout est le produit des contradictions et qu'un phénomène doit être appréhendé et analysé non isolement mais par rapport à la totalité qui est d'ailleurs en évolution constante.

Or, le progrès économique est un phénomène social, qui nécessite pour "sa saisie totale" une méthode qui, au-delà des chaos apparents, des faits, essaie de déterminer les rapports entre les différents éléments, compare, classifie et explique les faits.

L'application de la méthode dialectique nécessite la prise en compte des quatre lois qui la caractérisent:

- la loi du mouvement: la dialectique explique le mouvement, elle développe une logique trinaire.

Ici, le mouvement s'est opérationnalisé avec la politique de décentralisation à travers ses structurations qui vise désormais la participation des populations à leur développement.

- la loi de l'interaction: les phénomènes sont reliés entre eux, interdépendants et il faut toujours les replacer dans leur contexte socio-historique pour mieux les appréhender.

Pour atteindre le progrès social, le monopole n'appartient plus à l'Etat mais une place est accordée aux populations dans leur diversité culturelle.

C'est donc un partenariat pour le développement qui est de plus en plus envisagé. Cela fait donc place aux différents rapports dans la sphère du développement local.

- la loi de la contradiction: ce qui détermine le mouvement c'est le dynamisme interne, le mouvement s'engage lui-même en liaison avec l'unité des contraires.

Avec la politique de décentralisation, l'on s'attend à ce que les populations soient au début et à la fin de leur développement mais l'application de cette politique laisse apparaître des contradictions telles que la faible participation

80

de la population à son développement et le surgissement des pesanteurs politiques.

- la loi du passage de la quantité à la qualité (la quantité et la qualité ne doivent pas s'exprimer ici en termes de valeur).

Cette loi stipule que le changement entraine une modification dans la nature du réel.

Par exemple, le changement démographique engendre une modification du comportement des individus.

Pour cette dernière loi de la méthode dialectique, en s'appuyant sur la participation au développement prônée par les institutions de Bretton Woods (Banque mondiale, FMI), les mentalités ont tendance à changer pour donner l'occasion aux populations de s'exprimer à partir des ressources localement disponibles.

Pour atteindre le développement local, la population doit être impliquée à travers non seulement la détermination et l'analyse de ses besoins mais aussi et surtout sa participation effective aux actions de développement.

La méthode dialectique a permis dans cette étude de déceler des contradictions dans le développement local participatif à partir de la décentralisation.

A cette méthode, a été associée celle dite stratégique de Michel CROZIER.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.