WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement local participatif dans le contexte de la décentralisation en Côte d'Ivoire: le cas du chef-lieu de la région du Nàézi (Dimbokro).

( Télécharger le fichier original )
par BAH ISAAC KOUAKOU
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE COCODY - DOCTORAT UNIQUE 2014
  

précédent sommaire suivant

Chapitre IV- OBJET D'INVESTIGATION : CONSEIL GENERAL DE

DIMBOKRO

Le Conseil Général de Dimbokro a constitué notre objet d'investigation. Pour mieux l'appréhender et saisir son apport au développement local, un aperçu des Conseils Généraux et de la direction en charge de la décentralisation et du développement local en Côte d'Ivoire a été fait.

IV.1- INSTITUTION DES CONSEILS GENERAUX EN COTE D'IVOIRE

IV.1.1- Historique de la décentralisation

L'institution des Conseils Généraux en Côte d'Ivoire a une histoire qui a débuté dans les années 1960-1980 par la communalisation.

Celle-ci s'inscrit dans la poursuite de la politique de décentralisation entreprise par l'Etat ivoirien.

Cette politique de décentralisation a évolué en passant par la communalisation pour atteindre à partir de 2002 les Conseils Généraux (Noël TAHET, 2010 : 02-03).

Pour rendre plus perceptible cette politique de décentralisation, il a été adopté en Juillet 2003, la loi portant transfert et répartition de compétences de l'Etat aux collectivités territoriales.

« Cette dynamique de décentralisation vise le renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance et le rapprochement des pouvoirs de décisions des communautés de base à partir des effets conjugués de la décentralisation et de la déconcentration.

121

Elle concerne aussi le développement économique global du pays axé sur la gestion efficiente de l'économie locale et la lutte contre la pauvreté au niveau local54 ».

En effet, dans la perspective de la reconstruction post-crise, les collectivités apparaissent comme des acteurs incontournables dans les stratégies de consolidation de la paix et dans le processus de développement participatif.

La décentralisation a valeur de cadre de référence pour la mise en oeuvre d'activités régionales, qui apparaissent comme le ressort de la croissance économique de demain. Elle est aussi un outil de pédagogie sociale pour la mobilisation en milieu rural de l'ensemble des forces sociales sur les plans local et régional.

La décentralisation est un type d'organisation permettant de répondre de manière innovatrice et adéquate aux défis de la mondialisation en tenant compte à la fois des ressources et des priorités locales et régionales.

Elle permet à la fois de mobiliser les énergies de créativité locale et de canaliser les capacités d'ajustement accéléré des communautés tout en accroissant la participation d'un plus grand nombre de citoyens.

Pour mieux saisir la dynamique de la décentralisation en Côte d'Ivoire, il est important d'avoir une idée sur l'organisation et le fonctionnement des collectivités territoriales.

54MINISTERE DE L'ADMINISTRATION DU TERRITOIRE (Janvier 2007), les états généraux de la décentralisation et du développement local: les actes, République de Côte d'Ivoire, Abidjan, Page 03.

122

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.