WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement local participatif dans le contexte de la décentralisation en Côte d'Ivoire: le cas du chef-lieu de la région du Nàézi (Dimbokro).

( Télécharger le fichier original )
par BAH ISAAC KOUAKOU
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE COCODY - DOCTORAT UNIQUE 2014
  

précédent sommaire suivant

I.1.2-Approche conceptuelle

Cette approche conceptuelle a consisté à la définition des concepts majeurs du sujet de recherche. Les concepts de développement local participatif et de décentralisation ont été explicités.

I.1.2.1-Développement local participatif

Le développement local est « un cadre d'action politique et programmatique où convergent, dans une aire régionale cohérente, des stratégies de développement rural s'adressant principalement aux communautés rurales, des stratégies de promotion de l'urbanisation intermédiaire et de diversification des emplois offerts aux ruraux, enfin des stratégies de gestion des ressources naturelles »3. Il s'agit d'un développement qui a une base territoriale et une pluralité d'actions (Grigori LAZAREV et Mouloud ARAB, 2002 : 37 à 40).

La notion de développement local se fonde sur la notion de participation, de partenariat et de contractualisation. Il se repose sur une responsabilisation des communautés rurales en matière de gestion du développement locale (Grigori LAZAREV et Mouloud ARAB, 2002 : 40).

Le développement local, ainsi défini, fait face à trois principaux enjeux.

3Grigori LAZAREV et Mouloud ARAB (2002), Développement local et communautés rurales: approches et instruments pour une dynamique de concertation, Paris, Karthala, page 15.

21

Il s'agit premièrement de répondre aux besoins des populations qui ont dorénavant une position active et responsable. Deuxièmement, le développement consiste à assurer un développement économique et social à l'échelle du territoire et enfin à inscrire la lutte contre la pauvreté et contre les inégalités dans des actions de proximité.

« Le développement local se rapporte au diverses initiatives mises en avant, dans un cadre d'action partenariale, par les acteurs intéressés à l'amélioration des conditions de vie dans leur environnement immédiat » (André JOYAL, 2002).

Abordant dans le même sens que ces auteurs, nous avons retenu, dans le cadre de cette étude, que le développement local participatif est un développement basé sur les ressources localement disponibles et impliquant les populations à leur développement.

I.1.2.2-Décentralisation

Abdoulaye NIANG a défini la décentralisation comme « un processus par lequel l'Etat central transfère aux collectivités locales des compétences qui lui étaient anciennement dévolues et dont la visée est de permettre une gestion plus performante des ressources »4.

Ici, la décentralisation se présente sous deux aspects fondamentaux.

Il s'agit d'abord d'une rupture par rapport à un ordre ancien, caractérisé par une centralisation dans l'exercice des compétences.

Ensuite, la décentralisation est chevillée à des objectifs précis, à savoir l'efficacité et la performance dans la gestion des ressources locales.

Toutefois, nous pensons que la décentralisation représente beaucoup plus qu'un transfert de compétences de l'Etat central vers les collectivités locales.

4 Abdoulaye NIANG (Janvier1999), «La société civile, une réalité sociale en question» in Revue de Sociologie, n°2-3, page 71.

22

Mieux, elle doit permettre aux populations d'obtenir des pouvoirs de décision et de jeter les bases institutionnelles à la promotion du développement local.

La décentralisation permet à la fois de mobiliser les énergies de créativité locale et de canaliser les capacités d'ajustement accéléré des communautés tout en accroissant la participation active du plus grand nombre de citoyens (Gilles PAQUET et alii, 2006 : 6).

La décentralisation est le cadre institutionnel du développement local. Elle offre à la mobilisation des acteurs, le territoire idéal pour l'éclosion des initiatives locales et les conditions favorables au succès de leur accompagnement par les autorités de proximité (Omer THOMAS, 2013 :128).

Les définitions de la décentralisation de Gilles PAQUET et d'Omer THOMAS répondent mieux à notre objectif dans la mesure où elles mettent l'accent sur la mobilisation des ressources locales.

Après la clarification des concepts clés du sujet de recherche, la construction d'une revue critique de la littérature s'est avérée nécessaire.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.