WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement local participatif dans le contexte de la décentralisation en Côte d'Ivoire: le cas du chef-lieu de la région du Nàézi (Dimbokro).

( Télécharger le fichier original )
par BAH ISAAC KOUAKOU
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE COCODY - DOCTORAT UNIQUE 2014
  

précédent sommaire suivant

V.2-CONNAISSANCES DIVERSES

V.2.1- Connaissance du développement local

Tableau n°14 : Répartition des enquêtés selon leur connaissance du développement local

Sexes
Rôles

Femmes

Hommes

Total VA

Total
VR

VA

VR

VA

VR

Amélioration des conditions
de vie

20

10,53

20

10,53

40

23, 69

Appropriation des projets de
Développement par
la population locale

38

20

65

34,21

103

52, 63

Effort de tous pour le
développement local

14

07,37

20

10,53

34

17, 89

Sans réponse

06

03,15

07

3,68

13

05, 79

Total

78

41,05

112

58,95

190

100%

Source : Enquêtes de terrain 2010-2012.

Les données du tableau n°14, ci-dessus ont montré comment les enquêtés appréhendent le développement local.

Ainsi, pour 52,63% des enquêtés, le développement local est une appropriation des projets de développement par la population locale.

Pour 23,69% des enquêtés, parler du développement local c'est contribuer à l'amélioration des conditions de vie de la population.

L'effort de tous pour le développement est le sens que donnent 17,89% des enquêtés au développement local.

Enfin, 13 personnes soit 05,70% des enquêtés n'ont pas trouvé de réponse à cette question.

166

Pour les responsables d'associations et mutuelles de développement, ainsi que pour la notabilité de certains villages ; le développement local « est un développement qui intègre les acteurs locaux, leur savoir-faire dans les projets de développement ».

En regroupant les différentes définitions du développement local données par les enquêtés, nous obtenons 94,21% des répondants.

Leur réponse montre qu'ils ont une connaissance appréciable du développement local dans le sens de (Sebahara PAMPHILE, 2000).

Pour PAMPHILE, en effet, le développement local est « un processus consistant à mobiliser les énergies de tous les acteurs locaux en vue de la promotion économique, sociale et culturelle d'un territoire ».

Autrement dit, c'est un processus qui vise la participation des acteurs avec pour finalité, l'amélioration des conditions de vie des habitants d'une zone déterminée.

A ce niveau, nous pouvons conclure que la majorité des enquêtés ont une idée précise du développement local. Par conséquent, ils sont capables de situer leur responsabilité dans le développement local et ce qu'ils attendent dans ce domaine.

Par ailleurs, l'analyse a aussi concerné leur connaissance du rôle d'une structure décentralisée.

167

V.2.2- Rôle d'une structure décentralisée

Tableau n°15 : Répartition des enquêtés selon leur définition du rôle d'une structure décentralisée.

Sexes
Rôles

Femmes

Hommes

Total VA

Total
VR

VA

VR

VA

VR

Chercher des financements

25

13,16

20

10,53

45

23, 69

Aider et faire participer
la population locale à son
développement

35

18,42

65

34,21

100

52, 63

Accorder des subventions à
certaines personnes

14

07,36

20

10,53

34

17, 89

Sans réponse

04

02,11

07

03,68

11

05, 79

Total

78

41,05

112

58,95

190

100%

Source : Enquête de terrain 2010-2012.

Les données du tableau n°15, ci-dessus ont montré que pour 52,63% des enquêtés, le rôle d'une structure décentralisée est d'aider et faire participer la population locale à son développement. Pour 23, 69%, elle est chargée de la recherche de financement. L'octroi des subventions à certaines personnes pour la réalisation d'activités est le rôle qu'assignent 17,89% des enquêtés à une structure décentralisée. Enfin, 5,79% des enquêtés n'ont pas trouvé de réponse à la question.

Pour les responsables d'associations et mutuelles de développement, ainsi que pour la notabilité de certains villages; « le rôle d'une structure décentralisée est d'aider au développement local grâce à une implication des populations à leur développement ».

Même si 52,63% des enquêtés, y compris les responsables d'associations et mutuelles de développement, ainsi que la notabilité de certains villages connaissent le véritable rôle d'une structure décentralisée, 41,58% des

168

enquêtés ont une connaissance approximative de cette structure et 05,79% des enquêtés ignorent son rôle.

En effet, pour mieux adhérer à la politique de développement d'une structure de développement et participer à ses actions, le premier niveau est de connaître véritablement la structure, ses domaines d'intervention, ses forces et faiblesses.

Le deuxième niveau serait la participation de la population aux actions de développement.

La vulgarisation d'une structure décentralisée est donc l'affaire des élus locaux qui doivent communiquer sur la structure et ses actions.

En effet, l'information et la communication sont essentielles à un développement agricole et rural durable.

Des investissements dans les systèmes d'information ruraux peuvent permettre d'accroître les niveaux des connaissances et des compétences de gestion des agriculteurs.

Ainsi, pour susciter une prise de conscience, diffuser des informations, partager des données d'expérience, modifier les attitudes et perfectionner les compétences, des processus de communication et d'apprentissage sont indispensables.

Si les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) se propagent rapidement dans de nombreux pays en développement, l'infrastructure des télécommunications de base demeure pour le moment déficiente.

Cela doit être corrigé en dotant les structures décentralisées de système de communications pour la vulgarisation des actions de développement.

Au-delà de la connaissance que les enquêtés ont du développement local et du rôle d'une structure décentralisée, il a été important de connaître les projets et politique de développement définis et adoptés par le Conseil Général de Dimbokro pour sa population.

169

Autrement dit, il a s'agi, à partir des projets de développement, de mettre en exergue les actions réalisées pour l'amélioration des conditions de vie de la population du département de Dimbokro.

L'appréciation par la population des actions de développement entreprises a été l'objet d'analyse.

170

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.