WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement local participatif dans le contexte de la décentralisation en Côte d'Ivoire: le cas du chef-lieu de la région du Nàézi (Dimbokro).

( Télécharger le fichier original )
par BAH ISAAC KOUAKOU
UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET BOIGNY DE COCODY - DOCTORAT UNIQUE 2014
  

précédent sommaire suivant

IX.1.4- Promotion de la femme

« Les femmes de Dimbokro sont actives dans la mesure où elles cherchent sans relâche à améliorer leur conditions de vie.

Les cultures vivrières contribuent au développement de notre localité. Par ailleurs, avec l'existence de quelques retenues d'eau, les femmes

pourront mieux faire en s'orientant vers les cultures maraîchères.

Des actions d'encadrement et d'encouragement doivent être menées de plus en plus à son endroit » (Entretien collectif, Coopérative Centrale de Vivriers de Dimbokro).

Ce fait est par ailleurs souligné par l'ANADER, spécialiste du monde rural. « A Dimbokro, les femmes sont impliquées dans plusieurs secteurs d'activités tels que le commerce, l'agriculture et l'artisanat. Il faut pour ce faire mettre l'accent sur cette frange de la population afin qu'elle participe activement au développement de sa localité» (Entretien individuel, agent de l'ANADER, zone de Dimbokro).

Dans un monde d'opulence et d'inégalités, les libertés jouent un rôle essentiel pour combattre la misère et l'oppression. Elles sont à la fois la fin ultime du développement et son principal moyen.

Loin de s'opposer, liberté économique et liberté politique se renforcent.

Elles favorisent l'action des individus, et notamment des femmes, dont l'émancipation est un facteur décisif de changement et de développement. Parce qu'il n'entraîne aucune rémunération, le travail quotidien des femmes à la maison est souvent négligé dans le décompte des contributions respectives de chacun à la prospérité familiale.

Dès lors qu'elles travaillent à l'extérieur et rapportent un salaire, leur participation gagne en visibilité.

Ainsi, la liberté de rechercher et d'occuper un emploi hors du foyer peut contribuer à la réduction des privations relatives ou absolues subies par les femmes.

252

Il est aussi établi que le taux de fertilité baisse à mesure qu'évolue le statut des femmes. Ceci n'est pas surprenant, car les jeunes femmes sont de plus en plus handicapées par les grossesses à répétition et les soins à donner aux jeunes enfants.

Ainsi, tout ce qui favorise leur autonomie, leur capacité d'expression et de décision tend à espacer les naissances.

Cette réduction du taux de fertilité dépend de deux facteurs, à savoir l'éducation et l'emploi des femmes.

Au-delà, tous les éléments qui ont une incidence sur l'émancipation des femmes contribuent à la baisse du taux de fertilité.

Aussi, toutes les atteintes à l'environnement liées à la pression démographique, qui affectent la vie des hommes aussi bien que des femmes, sont en relation étroite avec la question spécifique de la liberté des femmes à l'égard de leur rôle de génitrice.

L'amélioration de la situation des femmes présenterait sans aucun doute de grands avantages sur le plan social et se traduirait probablement par des avantages économiques substantiels pour la localité et allant pour le pays. Afin d'améliorer la situation des femmes, il faut leur ouvrir des possibilités d'accroître les moyens dont elles disposent en leur permettant d'avoir accès au crédit et aux services de vulgarisation agricole.

Par ailleurs, elles doivent bénéficier d'un traitement équitable dans les secteurs salariés du marché du travail en améliorant leur accès aux services sociaux de base tels que l'éducation, la santé, l'aide à la nutrition et des programmes portant sur la démographie (Ismail SERAGELDIN, 1989 : 2425).

En effet, dans toute société, chaque personne joue des rôles et remplit des fonctions diverses.

Ces rôles sont liés à des comportements que chacun adopte et aux attentes que les autres ont de chacun.

253

Ces attentes sont fonctions du contexte socio-culturel et de l'environnement particulier de chaque acteur social.

Chaque individu, femme ou homme, remplit trois rôles dans la société, à savoir le rôle productif, rôle reproductif et le rôle communautaire.

Le rôle productif comprend le travail exécuté contre paiement en nature ou en espèce. Il comprend la production de marchandises ayant une valeur d'échange ou la production de subsistance ou domestique qui a une valeur d'usage mais aussi une valeur d'échange potentielle.

Pour les femmes impliquées dans la production agricole, ceci comprend leur travail comme fermières indépendantes, comme femmes de paysans et comme travailleuses auxquelles on paie un salaire.

Le rôle reproductif quant à lui comprend la responsabilité de mettre au monde et d'élever les enfants ainsi que les tâches domestiques entreprises par les femmes qui sont nécessaires pour que soient garantis l'entretien et la reproduction biologique mais aussi le soin et l'entretien de la force de travail (le mari et les enfants en âge actif) et de la future force de travail (bébés et enfants en âge scolaire).

Le rôle reproductif rempli par les hommes (éducation des garçons par exemple) est généralement moindre et/ou considéré comme non prioritaire.

Enfin, le rôle communautaire ou rôle dans la société comprend des activités d'administration de la communauté qui assurent à celle-ci services et cohésion.

Ce rôle est assumé par les pouvoirs publics, par des groupements ou des personnes. C'est ce rôle que l'on endosse lorsqu'on s'exprime en tant que citoyen(ne).

C'est pour toutes ces raisons qu'il faut permettre à chacun de pouvoir jouer son rôle dans sa société d'appartenance.

Etant donné qu'il est de plus en plus admis que la femme constitue un meilleur investissement, le Conseil Général de Dimbokro, dans sa politique de

254

développement doit faire une promotion de la femme en permettant aux jeunes filles d'être instruites grâce à des facilités de scolarisation et des encouragements de tout genre.

Celles-ci seront certainement dans de meilleures conditions d'étude si des internats leur sont construits.

En effet, les femmes participent à la relance économique du département de Dimbokro par la culture du vivrier et le commerce d'articles scolaires, d'alimentation et d'entretien, de bananes plantains, de manioc et d'attiéké.

L'organisation du secteur de la culture du vivrier et celui du commerce pourront permettre aux femmes d'accroître leurs revenus, d'améliorer leurs conditions de vie et donc de mieux participer à la relève économique de leur localité.

Cette promotion doit spécifiquement s'étendre aux potières du village de Kangrassou-Alluibo, village du canton Languira situé à sept (07) kilomètres de Dimbokro.

Cette activité des femmes de ce village est non seulement une activité génératrice de revenu mais aussi elle participe à la promotion du patrimoine artisanale et culturelle du département de Dimbokro.

C'est pour cela qu'il serait nécessaire d'oeuvrer à une meilleure organisation de ces femmes afin de tirer un profit conséquent de leur activité.

La vulgarisation de la poterie de Kangrassou-Alluibo pourrait participer au développement socio-économique de la population dudit village et allant du département de Dimbokro.

Par ailleurs, le domaine de l'artisanat pourrait se développer en créant par exemple un cadre permanent d'exposition dans le but d'attirer des investisseurs étrangers.

255

Des associations féminines existent dans le département de Dimbokro, il suffit simplement de leur apporter le soutien nécessaire pour qu'elles puissent être des canaux de participation au développement économique et social de leur localité.

Ainsi, répondre aux besoins pratiques des populations, c'est améliorer les conditions de vie concrètes, c'est résoudre des besoins quotidiens et immédiats.

Il s'agit souvent d'alléger et d'améliorer des tâches dans le cadre de la division sexuelle du travail selon des rôles féminins et masculins actuels.

« La participation intégrale des femmes dans les domaines économique, social, politique et culturel est un indicateur important du progrès dynamique des peuples et de leur développement »99.

En plus, il faut oeuvrer dans le sens du partenariat afin d'élargir les opportunités pour le développement local.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.