WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La mise en place d'une base des données pour la gestion de la facturation des abonnés de la Regideso.


par Sylvain MUKENDI
isic kananga - Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

I.3. Le Système de Gestion de Base de Données

I.3.1. Définition : selon Mertz water, Afin de pouvoir contrôler les données ainsi que les utilisateurs, le besoin d'un système de gestion s'est vite fait ressentir. La gestion de la base de données) ou en anglais DBMS (DataBase Management System). Le SGBD est un ensemble de services (applications logicielles) permettant de gérer les bases de données c'est-à-dire:

- Permettre l'accès aux données de façon simple ;

-autoriser un accès aux informations à de multiples utilisateurs ;

-Manipuler les données présentes dans la base de données (insertion, suppression, modification).

5(*)

1.3.2. LES OBJECTIFS ET FONCTION D'UN SGBD

A. Fonction d'un SGBD

Un SGBD permet de décrier les données de bases, de les interroger, de les mettre a jour, de transformer des représentations de données, d'assurer le contrôle d'intégrité, d'occurrence et de sécurité.

B. Les objectifs : Un SGBD offre les objectifs principaux qui sont :

-Indépendance physique : un SGBD offre la facilite de changer le schéma interne sans changer le programme d'application. Cela signifie que le niveau physique peut être modifie indépendamment du niveau conceptuel.

-Indépendance logique : ici le SGBD permet de modifier schéma conceptuel sans changer le programme d'application. Donc le niveau conceptuel peut être modifie sans remettre en cause le niveau physique.

-La manipulation de données par des langages non procéduraux :le SGBD doit permettre interrogation et la mise a jour de données par des langages de haut niveau spécifiant les données que l'on veut traiter(de quoi) et non pas comment y accéder.

-La facilité d'administration : les langages de haut niveau référencent des descriptions logiques des données (schéma externes) stockées dans le dictionnaire de données pour permettre la création et modification de la description.

=Fiabilité des données : le SGBD permet de vérifier les contraintes des données (intégrité référentielle, reflexes, etc.) ; gérer des transactions (atomicité des transactions) et sécurité 6(*)(mot de passe, etc.) ; récupérer des données en cas de crash logiciel, OS (Operating System) ou disque.

* 5 Notes cours François Popo, S.G.B.D, cours G3 Info.Unilu, 2014

Georges GARDARIN, Base de donnees objet et relationnelle, Ed. Eyrolles, Paris, 1999, pp. 3.

* 6 13 Jean=Luc Hainaut, Base de donnees et modeles de calcul, 2emUe ed. Dunod, Paris, 2000, pp. 34.

précédent sommaire suivant