WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Augmentation du PIB réel en RDC de 2002 à  2014. Croissance intensive et extensive?

( Télécharger le fichier original )
par Daniel DEKASSE DEKASSE
Université de Kinshasa - Graduat 2015
  

précédent sommaire suivant

2.2. Les facteurs immatériels de la croissance de l'activité20

Ces facteurs découlent essentiellement du fruit de l'esprit de la créativité et de l'ingéniosité de l'Etat dans la recherche du bien-être. C'est donc la façon dont un Etat s'organise, met en place des mécanismes, des règles et cadre idéal, crée des structures et recourt aux différents procédés techniques en vue d'accroitre la production et contourner enfin les aléas de la vie. Ce qui suppose une organisation, une capacité de l'Etat à utiliser efficacement les facteurs disponibles, qui peuvent être matériels ou immatériels.

Contrairement aux facteurs matériels qui concourent directement à la production des biens et services, les facteurs immatériels, quant à eux, contribuent également à la croissance de la production mais de façon indirecte à travers la manière de combiner, les règles et les innovations techniques. Grâce à ces facteurs immatériels, l'Etat peut donc amplifier ou accélérer la production et réaliser ainsi de façon rapide la croissance économique.

A travers cette sous-section ; il est question non seulement de chercher de présenter quelques facteurs immatériels mais aussi de saisir la manière dont ces facteurs sou tendent la production. Ainsi, nous pouvons citer les facteurs tels que :

? Les institutions ;

? La technologie ;

? Le capital humain (l'éducation)

2.2.1 Les Institutions

Il a été constaté en grande Bretagne que la croissance réalisée a été boostée par des institutions fortes. Dans la recherche perpétuelle de la prospérité et donc du bien-être par la création des richesses, l'Etat s'organise au tour des idéologies consistant à limiter le cadre dans lequel le processus de production ou des activités de la communauté sont rendues possibles.

C'est ainsi qu'au cours de l'histoire de l'humanité, deux systèmes de production ont principalement dominé le mode de production. Il s'agit :

? Du capitalisme, caractérisé par la propriété privée des moyens de production, le rôle du marché, le salariat et l'industrie ;

? Du socialisme dont la caractéristique principale est la propriété collective des moyens de production et de la planification de l'économie.

20 Tiré essentiellement de T. TSHIMUANGA, op cit.

Augmentation du PIB réel en RDC de 2002 à 2014 : croissance intensive ou extensive ? P a g e | 24

Il en découle qu'un système est pour ainsi dire un ensemble cohérent des institutions juridiques et sociales et des règles généralement édictées par les pouvoirs publics qui servent de cadre à l'exercice de l'activité économique21. Il existe donc deux blocs, d'une part ceux qui prônent le libéralisme économique comme moyen efficace de la production et ceux qui pensent le contraire et soutiennent la régulation de l'économie c'est à dire le contrôle par l'Etat du processus de production d'autres part.

Maintenant, le problème qui se pose pour ces deux systèmes est celui de savoir lequel permet une éclosion de la production. Le choix du meilleur système entre les deux s'avère très difficile. Mais au-delà de l'exception observée dans le régime socialiste à travers la chine qui a réalisé une forte croissance économique, on constate que le libéralisme surplombe le régime des économies planifiées. Cela se justifie par le fait que les pays démocratiques ont réalisé des résultats plus performants que les pays aux régimes dictatoriaux.

Cette efficacité économique serait expliquée par le respect des règles de gestion, la recherche individuelle du fait de la protection de l'initiative privée, le respect du droit d'expression ou de libre opinion et de l'intervention de l'Etat dans l'activité économique.

Ce qui différencie le capitalisme actuel de celui qu'on a vécu autres fois c'est l'existence du capitalisme sauvage semble se diluer dans la technostructure, dans le développement de l'actionnariat. Ainsi le rôle technique et social de l'Etat devient de plus en plus important.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.