WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gouvernance -ide cas des pays mena.

( Télécharger le fichier original )
par MHADHBI FATMA
faculté de science économique et de gestion de Nabeul  - MASTER DE RECHERCHE en économie des affaires 2015
  

précédent sommaire suivant

II. Les aspects de la bonne gouvernance

Kaufmann, Kraay et Zoido(2001), définissent la gouvernance comme « les traditions et les institutions par lesquelles l'autorité est exercée dans un pays pour le bien commun. Cela inclut le processus par lequel les gouvernements sont choisis, contrôlés et remplacés ,la capacité du gouvernement à élaborer et mettre en place des politiques judicieuses ,ainsi que le respect des citoyens et l'état des institutions gouvernant leurs interactions économiques et sociales ».

Cette définition énonce les principaux aspects d'une bonne gouvernance à savoir la démocratie, la stabilité politique la lutte contre la corruption.

1) La démocratie

La démocratie constitue un chaînon très utile de la bonne gouvernance qui recouvre les notions d'agrément, de légitimité et de responsabilité devant le peuple. Ces notions sous-tendent à leur tour l'existence d'un Etat de droit.

La démocratie est un processus consistant à élargir le champ des possibilités ouvert aux citoyens.les possibilités essentielles sont celles la dignité et les droits de l'homme, le sentiment d'appartenance, la liberté politique, sociale, économique et culturelle. Il faut proclamer que la démocratie est une approche globale qui sert à améliorer le bien-être humain (Sen et Brumberg ,2002).

Pour Barro (1996), la démocratie est un bien de « luxe » qui aurait aussi besoin de croissance économique.

En effet, L'existence d'institutions démocratiques est supposée pour minimiser les comportements de "prédation». Selon Kaufman (2001) « le régime politique démocratique comme étant le régime qui limite les leaders politiques par des institutions électorales, législatives et juridiques ».

En conclusion, la démocratie peut être définie comme « le gouvernement du peuple, par le peuple ».

2) L'instabilité politique

L'instabilité politique est un concept hétéroclite qui nécessité une clarification, qui rassemble des facteurs indirects tels que l'asthénie des institutions étatiques, la pauvreté et le chômage et des facteurs directs comme la guerre civile « Sri Lanka », la colonisation « Palestine », la révolution « Syrie, Yémen ».

Selon Abessolo (2004), L'instabilité politique dans la littérature économique reprend des événements très divers tels que les assassinats politiques, les coups d'Etat, les révolutions ou les conflits.

Alesina et al, (1996) touche deux critères distincts : les changements réguliers du pouvoir politique dans le respect des formes légales et ceux du pouvoir politique par la violence.

L'insécurité et les situations de conflit sont le fruit d'une violence qui trouve son origine dans l'instabilité politique. Si l'instabilité a des répercussions sur la bonne gouvernance, le contraire est également vrai, à savoir que l'absence de la bonne gouvernance alimente donc l'instabilité et l'insécurité.

Pour Barro (1991) et Londregan et Poole20(*) (1992) et Alesina et Perotti 21(*)(1996), Svensson22(*) (1998) et North, Wallis et Weingast23(*) (2009) l'instabilité et les violences politiques (terrorisme) produisent une détérioration de l'investissement et une faible croissance.

Fosu (1992) prouve que la relation entre l'instabilité politique et la croissance peut être développée par l'accumulation de facteurs de production. En outre, il montre que l'instabilité politique détourne les institutions politiques d'assurer l'accumulation de capital humain, puisque l'instabilité politique pourrait causer l'abandon des compétences .il montre aussi que les coupures dans le processus de production pourraient produire directement la réduction du niveau de PIB .cependant, l'impact sur les facteurs d'accumulation de la production peut également être accompagnée d'une influence négative sur leur productivité.

La stabilité politique semble être une condition préalable importante pour que les pays puissent bénéficier d'un niveau de vie élevé, elle aussi une opportunité susceptible d'attirer les entreprises multinationales.

* 20 Londregan J-B et Poole K-T, (1992), «The Seizure of Executive Power and Economic Growth: Some Additional Evidence», Political Economy, Growth and Business Cycles, Cambridge, Mass: MIT Press.

* 21Alesina A. & Perotti R., (1996) «Political Instability and Economic growth», Journal of Economic Growth.

* 22Svensson J. (1998) «Investment, property rights and political instability: theory and evidence», European Economic Review, vol. 42, pp. 1317-1341

* 23 North D.C., Wallis J. et Weingast B. (2009), «Violence and Social Orders: A Conceptual Framework for Interpreting Recorded Human History», London: Cambridge University Press

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.