WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gouvernance -ide cas des pays mena.

( Télécharger le fichier original )
par MHADHBI FATMA
faculté de science économique et de gestion de Nabeul  - MASTER DE RECHERCHE en économie des affaires 2015
  

précédent sommaire suivant

Section 3 : Les Indicateurs de la gouvernance 

La traduction de la gouvernance en indicateurs est nécessaire .Il parait, de toute évidence, difficile de définir un outil de mesure pour saisir, dans un chiffre unique, afin d'offrir un aperçu sur la qualité de la gouvernance.

I. L'intérêt spectaculaire pour mesurer la gouvernance

Plusieurs raisons font que les indicateurs de gouvernance sont de plus en plus demandés et que les informations se rendent à des divers domaines. De nombreux organismes pourraient être intéressés par l'évaluation de la qualité de gouvernance et chacun d'entre eux en aura une utilisation divergente de l'autre. Mesurer la gouvernance revient à répondre à deux demandes suprêmes, une institutionnelle et l'autre académique (Razafindrakoto et Roubaud, 2007).

Les premiers utilisateurs des indicateurs ce sont les bailleurs de fonds internationaux. Ces institutions utilisent les indicateurs de gouvernance principalement comme unique critère d'allocation des aides et des prêts aux pays en développement (Dollar ,1997 ; Dollar et Levin, 2004).

Selon l'ONU, le principal indicateur d'une « mauvaise gouvernance », pris en compte par les institutions mondiales dans l'attribution (ou non) d'aides, est le niveau de la corruption.

Aujourd'hui, les pays en voie de développement et notamment les pays du MENA sont conscients que, pour attirer les investisseurs étrangers et continuer à bénéficier les aides au développement accordés par les organismes internationales, il est impératif d'améliorer la qualité de la gouvernance.

Un autre groupe de demandeurs des indicateurs de gouvernance est constitué par les investisseurs internationaux. En effet, la « bonne gouvernance » représente pour eux la principale garantie d'un bon climat d'affaires. Contrairement au premier groupe d'utilisateurs, la principale préoccupation de ce groupe c'est le risque financier lié à leurs investissements dans un pays donné. Ainsi, les indicateurs qui les intéressent ne sont pas toujours les mêmes. Ces investisseurs étrangers s'intéressent principalement à la notation des entreprises ou des pays dans lesquels ils comptent investir.

Selon Doing Business (2011), l'activité économique dans un pays nécessite un cadre juridique solide pour assurer la sécurité des contrats et à la protection des droits des investisseurs. Ainsi, pour être bien classé dans ce rapport, un pays doit veiller à simplifier les procédures pour l'investissement, à favoriser la diffusion de l'information et à sécuriser et à formaliser les transactions et les contrats. Aujourd'hui, un pays mal classé par l'un de ces indicateurs aura très peu de chance d'attirer les investisseurs étrangers.

Les indicateurs de gouvernance peuvent également constituer un instrument d'évaluation pour toute organisation, une entreprise ou un Etat, pour connaitre les insuffisances organisationnelles et réglementaires pour bien allouer les ressources.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.