WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gouvernance -ide cas des pays mena.

( Télécharger le fichier original )
par MHADHBI FATMA
faculté de science économique et de gestion de Nabeul  - MASTER DE RECHERCHE en économie des affaires 2015
  

précédent sommaire suivant

3) IDE et transfert technologique

Au-delà de son impulsion macro-économique initiale sur le stock de capital, l'IDE affecte positivement la croissance du pays d'accueil en améliorant la productivité totale des facteurs, grâce au transfert de technologie accompagnant l'IDE. P. Romer (1993) suggère que l'IDE entrant peut faciliter les transferts de technologie et de savoir-faire en gestion dans le pays hôte , non seulement dans les succursales investies, mais aussi dans l'ensemble des entreprises du pays d'accueil par des phénomènes de propagation. L'IDE entrant doit également faciliter l'accès au marché d'exportation et contribuer à une amélioration de la compétitivité des entreprises domestiques.

Dans ce cadre, Gregorio, Lee et Borensztein (1995) évoquent que l'IDE est un essentiel véhicule de transfert technologique des pays les plus avancés vers les pays les moins développées, en effet, lorsque les entreprises étrangères investissement dans les pays MENA, elles transfèrent un capital à effets multiples. L'introduction de nouvelles technologies très développées et des équipements du pays étrangères vers les pays MENA, ainsi ces auteurs constatent que le transfert de ces nouvelles technologies conduit à utiliser des méthodes de production plus efficaces que celles des firmes des pays d'accueil ce qui améliore le niveau de production et par suite accroît la croissance économique.

Par le biais de l'IDE, des nouvelles technologies sont transférées aux pays MENA, l'IDE est un véhicule d'une technologie étrangère avancée, ce transfert constitue pour ses pays un avantage important se traduit par des améliorations technologiques qui contribuent à l'augmentation de la qualité et la quantité de la productivité, ce qui améliore la croissance économique.

Dans ce cadre, Rodrigo et Clar (1996) constatent que l'arrivée des entreprises multinationales dans un territoire a pour effet d'augmenter la capacité du pays d'accueil à se spécialiser dans la production des inputs intermédiaires à haute technologie.

Selon Kokko (1994), le transfert de technologie n'est pas toujours couronné de succès, il affirme que le succès de ce transfert est conditionné de certains préalables et que l'absence de ses préalables rend difficiles la diffusion de la technologie.

Chang et Lu (2012), affirment que le sucée des investissements directs étranger dans les pays de sud dépend de développement des technologies des firmes multinationales et la distance de la frontière technologique.

Pour un échantillon de groupe de pays MENA, Sadik et Bolbol (2001) ont étudié l'effet de la présence étrangère sur la productivité globale par des renversements technologiques au Maroc, la Jordanie, l'Égypte, l'Arabie Saoudite, la Jordanie, l'Oman et la Tunisie au cours d'une période de 20 ans de 1978 à 1998. Ces résultats montrent que l'IDE n'a pas eu de renversements positifs considérables sur la technologie car l'investissement étranger est concentré dans des secteurs technologiques bas comme le textile, l'extraction de quelques ressources naturelles et l'immobilier

Donc un effort de sélection et d'adaptation des technologies s'imposent aux pays MENA qui doivent mettre un système d'innovation cohérent, un niveau d'instruction plus élevé et une formation plus importante afin de favoriser le transfert de technologie et promouvoir la croissance économique.

Le transfert de technologie représente une des raisons majeures pour laquelle les pays souhaitent attirer les IDE sur leur territoire.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.