WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Intégration des adolescents adoptés d'origine étrangère au Québec

( Télécharger le fichier original )
par Delphine MOYTIER
Université de Caen - Master IUP Management Social Santé 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

· L'adolescence à risque

Un trop forte crise d'adolescence peut entraîner un passage à l'acte. L'adolescent prouve par des actes qu'il peut franchir les limites, les règles que lui impose la société. Il convient alors de parler du thème de la prise de risque à l'adolescence. Est-ce un passage obligé lors de cette transition de l'enfance à l'âge adulte ? Une trop grande prise de risque à cette période peut-elle engendrer un problème d'intégration ?

On peut alors s'interroger : pourquoi l'adolescent peut-il avoir besoin de cette prise de risque ?

L'adolescence, c'est un moment où se brouillent les repères du jeune devenant adulte. Notre société aujourd'hui est de plus une société de consommation. Les adolescents sont autant consommateurs que la catégorie des 25/60 ans par exemple22(*). Une puissante culture adolescente règne, dans tous les domaines. Ce phénomène peut être un tourbillon pour les jeunes, et leur intégration.

Ces prises de risques ont pris une grande ampleur ces dernières années. Voyons à présent quelles peuvent être les différentes formes de prise de risques pour un adolescent.

Le taux de suicide chez les adolescents est assez inquiétant. Par an, il y a environ 50 000 tentatives de suicide en France, 8 000 adolescents en meurent chaque année. Au Québec, le taux de suicides des adolescents est de 7,6 à 14,8 par 100 000.

Dans son étude sur le suicide, Emile Durkheim analyse les différents types de suicides. Pour le sociologue, le taux de suicide varie selon le degré d'intégration des groupes sociaux dont fait partie l'individu. L'intégration sociale à l'adolescence est donc extrêmement important, et est facteur d'identité sociale. L'intégration au moment de l'adolescence permet de se sentir semblable aux autres. L'intégration et l'identification sont des facteurs importants quand on est adopté et que l'on ne ressemble à aucun membre de sa famille comme tout le monde. L'adolescent adopté a bien souvent un réel besoin de s'identifier à un groupe de jeunes de son âge, ou à un groupe de la même ethnie d'origine que lui.

* 22 LE BRETON David, L'adolescence à risque, éditions Autrement, collection Mutations, Paris, 2002, 184 pages.

précédent sommaire suivant