WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Bale II et le financement des PME : Quels Impacts?

( Télécharger le fichier original )
par Mesmin Borgia DIKABOU
Université Paris Dauphine - Master en sciences de gestion 2006
  

précédent sommaire suivant

1.9.2 Les étapes du processus de crédit

Le processus de l'octroi des crédits PME obéit normalement aux étapes suivantes:

Etape 1

Etape 2

Etape 3

Etape 4

Demande de crédit
(avec les documents
d'i nform ations
nécessaires)

Evaluation de la
demande de crédit
(acceptation ou ref us)

Fixation du prix

Suivi permanent

 

Mais avec Bale II, elles vont davantage les appliquer à commencer déjà par l'utilisation de la notation, élément déterminant de l'évaluation du risque.

Autan dans le cadre de Bale I, une pondération forfaitaire s'opérait pour calculer le niveau de couverture des engagements, autan avec Bale II, il sera nécessaire de bien connaître le client pour lui attribuer une note déclenchant toute la procédure.

Concernant les entreprises individuelles, la pondération est fixée à 75% au lieu de 100%. Cette pondération est ramenée à 35% dans le cadre des crédits hypothécaires sur la résidence principale.

1.9.2.1 Demande de crédit

Pour les PME, la demande de crédit est loin d'être un exercice banal. Au vu des particularités qui sont les leurs, un dossier de crédit doit non seulement contenir le maximum des informations pertinentes sur la société en ce qui concerne le calcul des ratios de base, mais aussi des données du marché, la stratégie de l'entreprise et les perspectives d'avenir. L'objectif est de persuader l'établissement de crédit qu'il n'existe pas de risque d'asymétrie de l'information. Il convient aussi de rassurer implicitement le banquier sur la non utilité de

M.B. DIKABOU61

faire recours à une agence privée de collecte d'information car il est là sujet parfois à double conséquences (voulu et ne pas voulu).

Plus on donne d'information pertinente au banquier, mieux on réduit le risque de refus et le coût du crédit que nous verrons plus tard.

1.9.2.2 Evaluation de la demande de crédit

Une étude de la commission européenne sur les critères pertinents que retiennent les banques pour apprécier le niveau des risques met en exergue les critères suivants :

· Les notations et les garanties pour 85 à 95% des banques,

· La durée et la relation avec le client pour 75 à 85% pour la plus part des banques,

· Le volume du crédit et les clauses contractuelles pour 60 à 75% de nombreuses banques.

Au vue des informations à sa disposition, l'établissement de crédit peut ou ne pas donner accord de financement. Contrairement à Bale I, ici l'analyse du crédit sera plus différenciée parce qu'il y a le principe de l'adéquation au profil global du risque.

Les garanties quant à elles, permettent de réduire le niveau des fonds propres réglementaires (pilier I de bale II).

Par contre les PME qui ne produisent pas suffisamment d'information, des sûretés (garanties ou nantissement, hypothèques...) se trouveront dans une situation de mise en doute dans l'évaluation et donc de supporter d'être classée (parfois sans rapport avec la situation réelle) en catégorie moins favorable. Elles voient par là soit les risques que le crédit soit refusé soit payer le prix fort.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.